Comment créer son entreprise sans argent

créer son entreprise sans argentDans un contexte de crise économique, et avec un taux de chômage de plus en plus élevé, la création d’entreprise semble être une solution judicieuse.

Notamment pour les jeunes diplômés et les personnes qui souhaitent se reconvertir.

Pourtant, la question cruciale de l’apport dans la création d’entreprise constitue un frein.

En effet, si vous ne possédez pas les fonds nécessaires c’est-à-dire que si vous ne pouvez pas vous autofinancer, le moyen qui vous est indiqué le plus souvent est le prêt bancaire.

Par ailleurs, les activités à exercer pour une entreprise sans apport sont limitées à la prestation de services : comme la consultance, les services à la personne, les services informatiques par exemple.

Voici quelques moyens qui permettent de créer son entreprise sans argent.

Les types de société

Pour créer une entreprise sans mise de fond initiale,  optez pour l’entreprise individuelle ou devenez auto-entrepreneur. En effet, cela s’avère être très intéressant dans la mesure où les coûts de créations sont très faibles, voire nuls.

Au niveau de l’auto-entrepreneuriat, l’activité peut-être débutée sans apport, ensuite au niveau financier : il n’y a pas besoin de capital social, ni de frais de constitution, ni de charges sociales à payer (s’il n’y a pas de chiffre d’affaire).

Pour l’entreprise individuelle, la création est tout aussi simple. Placé sous le régime fiscal de la micro entreprise et bénéficiant du régime micro-social, il faut juste l’immatriculer auprès de la chambre de commerce ou d’industrie ou effectuer une déclaration à l’Urssaf si vous décidez d’avoir une activité libérale.

S’associer

Face à l’inexistante d’apport, le fait de trouver un associé est une solution.

Un associé est une personne qui contre l’apport en nature ou en numéraire qu’il affecte à la société reçoit en retour recevra une part du bénéfice. Cependant, le choix d’un associé s’avère être très difficile, car il implique : une gestion commune de l’entreprise et un partage des responsabilités.

En tout cas, l’association offre l’avantage de la sécurité du patrimoine personnel et de la diversification des idées, ainsi que du partage des responsabilités.

Le prêt d’honneur

Les avantages du prêt d’honneur octroyé par l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique) sont nombreux : nul besoin de garantie, ni de garants, et après l’octroi d’un prêt d’honneur, les banques vous prêteront plus faciles. Cependant, seuls les projets solides et dans l’intérêt de la région auront la chance de se le faire octroyer. Ce prêt comme son nom l’indique vous engage sur l’honneur au remboursement de votre prêt.

Le Lovemoney

Le Love money est défini comme une « épargne affective de proximité ». En fait, ce concept est simple, il s’agit de somme d’argent provenant de la famille, des amis et des connaissances qui croient en votre entreprise. Cet argent réuni pour constituera des fonds pour la création de l’entreprise, ainsi les épargnants deviendront dès lors actionnaires. Il faut savoir que les montant du love money vont de quelques centaines à quelques milliers d’Euros.

Un autre intérêt de ce concept pour l’entrepreneur est que, l’apport de love money lors de la constitution du capital permettra de montrer aux autres investisseurs qu’il a déjà su convaincre ses proches quant à la crédibilité de son projet. Par ailleurs, des associations regroupant des investisseurs de ce genre et veillant aux intérêts de ces particuliers.

Par contre, faire appel au Love money ne vous permettra pas d’avoir autant de compétences, d’aides, de carnets d’adresses etc… à disposition que si vous aviez fait appel à des investisseurs professionnels ou quasi professionnels.

Le Crowdfunding

Le Crowdfunding appelé « financement par la foule » permet le financement d’un projet de création d’entreprise par l’utilisation d’internet comme canal de communication entre ceux qui apportent les projets et les personnes qui désirent les financer.

Comment cela se passe : porteurs de projet et épargnants se rencontrent sur des plateformes dédiées à cela. Les projets y sont présentés et les épargnants choisissent de financer celui ou ceux qui leur plaisent hauteur de ce qu’ils souhaitent investir. Par conséquent, les fonds pour le financement du projet de création d’entreprise sont constitués grâce à un nombre important de particuliers qui injecte des petites sommes d’argent. Notons les principales plateformes dédiées à cela comme Kickstarter, Wiseed, Anaxago ; chaque année, des milliers de projets à travers le monde voient le jour grâce à ce mode de financement.

Le premier client

Le client est la première source de financement de l’entreprise, ainsi il est possible de démarrer l’activité qu’une fois que le premier contrat est signé. Pour cela, soit il y a le recours à l’affacturage, soit le client paye un acompte.

L’affacturage est une méthode de financement et de recouvrement de créances, utilisable par une entreprise et consistant à confier un établissement de crédit spécialisé (l’affactureur) la gestion de ses créances, afin d’en obtenir un remboursement anticipé. Ainsi, une entreprise qui choisit cette méthode de financement, obtient des liquidités et externalise les tâches administratives dont les démarches nécessaires à effectuer auprès des autres entreprises pour le remboursement des créances.

Vendre du consulting

La consultance implique une offre commerciale sans besoin de capitaux, notamment parce que c’est une prestation de services. Dans ce cas également, l’activité démarre lorsque le premier client signe le contrat. Pour commencer, il faudra établir le prix de la prestation ni trop chère, pour ne pas faire fuir le client, ni bon marché, pour ne pas perdre de sa crédibilité.

Ensuite, il faudra construire son réseau, avoir un réseau important vous permettra d’avoir plus de clients, donc générera plus de revenus.

Voici quelques idées pour po développer son réseau : premièrement, utiliser ses contacts pour trouver des prospects, c’est-à-dire demander à vos clients par exemple s’ils connaissent des entreprises ayant besoin de vos services, deuxièmement ; essayer de prospecter lorsque vous êtes en prestation chez un client, en identifiant ceux qui auraient probablement besoin de vos services, pour cela, il faudra vous présenter et leur remettre votre carte de visite, troisièmement; augmenté sa visibilité en ayant un blog, en utilisant les réseaux sociaux comme Facebook et Viadeo, en proposant vos articles à des magazines professionnels, et en allant à des salons où vous pourrez trouver des prospects.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    pourquoi faire letude de la faisabilité en entrepreunariat, créer son entreprise sans apport, rituelle pour creer son entreprise

Devenir distributeur indépendant: comment y parvenir?

devenir distributeur indépendantAvoir sa propre affaire et ne plus donner des comptes est le rêve de beaucoup de personnes.

D’abord, il faut savoir choisir le domaine dans lequel on va se lancer pour ne pas se tromper et perdre son investissement. Il faut faire une étude bien posée sur les clients potentiels et savoir quels sont leurs attentes et leurs moyens financiers.

Il est également essentiel de connaître la concurrence et de voir la part du marché que l’on pourrait encore avoir. Il ne faut pas hésiter de demander de l’aide auprès de personnes qui ont déjà une expérience en tant que distributeur indépendant pour acquérir plus de bagages avant de se lancer.

Devenir distributeur indépendant signifie aussi offrir ses propres services, donc nécessite un tempérament d’entrepreneur et une grande discipline.  Avant de se lancer dans sa propre affaire, il faut y être bien préparé mentalement pour pouvoir affronter ce monde très concurrentiel et avoir l’endurance qu’il faut pour ne pas être trop stressé.

Il y a ainsi un comportement à adopter et une attitude à prendre pour y arriver. Et comme ces comportements ne sont pas innés, voici quelques conseils à suivre pour réussir dans le monde de la distribution indépendante :

Prendre une décision ferme

Une fois que vous avez décidé de vous lancer dans un domaine, évitez de changer d’avis sinon vous allez perdre votre temps, surtout si vous voulez être pris au sérieux par votre entourage et par vos clients. Il faut que vous vous teniez à ce que vous avez choisi. Une personne qui qui se lance en tant que représentant et vendeur d’une marque et qui change sans cesse de clan ne réussira jamais à avoir une affaire qui fonctionne sur le long terme.

Aussi, prenez un domaine dans lequel vous avez des compétences et des intérêts. Ne balancez pas dans votre décision, faites le pour et le contre dès le début pour ne pas regretter une fois que vous vous y êtes lancé. Une personne qui prend des décisions fermes est une personne qui a confiance en elle et la confiance en soi est l’un des plus grands secrets de la réussite quand on veut se lancer sa propre affaire.

Avoir un esprit de gagnant

Dites-vous que vous allez réussir ce que vous entreprenez. La force de cette auto-persuasion vous poussera très haut. Les personnes qui ne croient pas qu’elles peuvent y arriver n’y arriveront jamais, par contre si vous vous dites que vous pouvez le faire ce sera plus facile. Vous avez beau avoir tous les diplômes et toutes les compétences nécessaires pour réussir votre affaire, une attitude pessimiste ne vous mènera pas très loin. Alors, dès le début dites-vous que vous allez atteindre le sommet et surtout croyez-y tous les jours.

Il se peut que ça soit difficile de croire qu’une chose va fonctionner, mais pour vous y aider vous pouvez vous répéter tous les matins que ce sera le cas et vous verrez que vous finiriez par en être sûr. Et la croyance en ce qu’on entreprend est un moteur très efficace pour réussir son projet.

Être discipliné

Travailler pour son propre compte tente souvent les gens à se laisser sur le plan disciplinaire. Aujourd’hui, on n’a pas envie de travailler, alors on le fait demain ou on a un peu la flemme et on lâche tout. C’est une attitude à bannir à tout jamais de votre vie si vous voulez réussir en tant que distributeur indépendant.

Vous devez vous imposer des horaires comme tout le monde, vous fixer un objectif selon votre plan de travail et vous exiger à vous-même une obligation de résultat. L’autodiscipline est essentielle dans ce genre d’activité et vous devez l’apprendre dans votre vie quotidienne. Faites une petite liste de règles à suivre et tenez-vous à ces règles pour atteindre votre but. Vous n’avez certes pas de compte à rendre à qui que ce soit, mais si vous n’arrivez pas à gérer votre travail vous allez avoir d’énorme regret après.

Avoir une bonne capacité relationnelle

Quand on est un travailleur indépendant, on est en contact direct avec ses propres clients. Aussi il faut avoir une bonne aptitude relationnelle et une grande patience pour être en bon terme avec les clients. N’oubliez pas que ce sont ces personnes qui font tourner vos affaires alors il faut savoir les caresser dans le sens des poils pour qu’elles ne vous filent pas entre les doigts.

Savoir communiquer avec les autres est ainsi une qualité importante qu’il faut avoir pour devenir un vdi compétent. Si vous êtes de nature colérique et impatiente, apprenez à maîtriser votre caractère en faisant des exercices. Les pratiques comme le yoga ou la méditation peuvent vous aider à mieux gérer votre comportement pour être plus zen et donc moins susceptible. Apprenez aussi à améliorer votre sens du relationnel avec vos proches et appliquez-le avec vos clients.

Avoir de la passion pour son travail

La passion est une essence pour la réussite, si ce que vous faites ne vous passionne pas vous risquez d’être blasé très vite. Aussi dès le moment où vous décider de vous lancer dans votre affaire, tant que possible, choisissez un domaine qui vous passionne. S’il ne vous est pas possible de travailler une branche passionnante pour vous, à cause des paramètres économiques ou autre, faites en sorte de parvenir à aimer ce que vous avez choisi.

Voyez les choses sous plusieurs faces pour lui trouver un angle passionnant. Si vous vous dites que vous le faites juste parce que cela vous permet de gagner votre vie, vous ne parviendrez pas à tenir longtemps et risquez de perdre beaucoup. Et si vous êtes passionné par ce que vous faites vous aller être plus enclin à toujours chercher des moyens pour perfectionner les choses ce qui sera bon pour vos affaires.

Voir plus grand que soi

Quand on se connait assez bien, on sait à quel rang on se trouve dans la société et on peut se référer à cela pour projeter jusqu’où on veut aller. Cela vous permettra alors de vous fixer un objectif et de vous motiver dans vos activités. Une fois que vous avez déterminé ce que vous voudriez être plus tard vous allez tout faire pour y arriver.

Personne n’entame un projet pour reculer dans la société, si vous décidez de faire quelque chose, c’est pour améliorer votre niveau de vie, alors n’oubliez pas d’y penser quand vous montez votre business. Mais avant de vous fixer ce but, prenez le temps de méditer sur vous, déterminez quelles sont vos qualités et quels sont vos défauts. Une fois que vous parviendrez à bien vous connaître, il vous sera plus facile de déterminer votre objectif dans la vie.

Savoir surmonter les obstacles

Le monde des affaires est rempli d’embuches et les obstacles et les désillusions ne manquent pas. Aussi, il faut être armé pour y faire face.  Vous devez avoir un moral d’enfer et ne jamais vous laisser abattre par les échecs sinon vous ne feriez pas long feu dans ce domaine. Le meilleur moyen est de voir les obstacles comme un défi, vous devez vous dire dans votre tête que si les autres y sont parvenus, pourquoi pas vous.

Après un échec, il faut se relever tout de suite, car le moindre retard pourrait vous être fatal. Cet esprit combatif ne s’acquiert pas cependant en un clin d’œil, mais avec les expériences et de la volonté vous parviendrez à avoir cette attitude. Et souvenez-vous qu’être un distributeur indépendant c’est comme être un boxeur sur le ring, si après un coup vous abandonnez vous ne gagnerez jamais.

Savoir écouter

L’écoute est une des plus grandes qualités que devraient posséder un vendeur à domicile indépendant. Qui ne sait pas écouter les autres ne sera jamais compris dans leur propos, que ce soit, les conseils des personnes qui vous entourent ou les besoins de vos clients vous devez savoir les écouter. Il est vrai que pour réussir il faut avoir une force de caractère, mais cela ne signifie pas pour autant être une tête de mule. Vous devez être flexible pour réussir à assimiler ce que les autres vous disent et trier après les bons et les mauvais conseils.

Il est certain que vous avez vos principes, mais vous devez toujours les revoir de temps en temps pour qu’ils ne faussent pas votre avancement. Vous devez faire confiance à votre instinct, mais ne rejetez pas bêtement les conseils que l’on vous donne. Pour ce qu’il en est des clients soyez attentif à leurs besoins pour améliorer vos offres, si vous n’en faites qu’à votre tête vous risquez de sombrer très vite.

S’inspirer de ceux qui ont réussi

Savoir prendre exemple sur ceux qui ont réussi dans le domaine de la distribution indépendante est très utile. Vous devez voir par quoi ils sont passés et comment ils sont parvenus à réussir pour avoir une référence.

S’inspirer de quelqu’un est un art qui s’apprend, car il faut prendre point par point où il a réussi et où il a échoué pour ne pas faire les mêmes erreurs.  

Suivez les exemples des personnes qui sont devenu vendeur à domicile indépendant et qui ont eu du succès. Interrogez-les et suivez leurs conseils et vous connaîtrez éventuellement le même succès qu’eux.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    distributeur indépendant, comment avoir des clients en tant que distributeur indépendant, devenir distributeur indépendant, distributrice indépendante

Comment investir dans un bar à pâtes avec succès

investir dans un bar à pâtesInvestir dans un bar à pâtes peut être un succès si on sait s’y prendre. Les restaurants sur le thème des pâtes attirent une large clientèle : jeune, adulte, homme, femme ou enfant de tout âge et suivant n’importe quel régime.

Les restos à pâtes ont donc de l’avenir et de plus elles sont très rentables : 300 à 400 grammes de pâtes cuites sont obtenus à partir de 100 grammes de pâtes sèches.

Les choses dont vous auriez besoin sont : un apport personnel d’environ 50 000 à 60 000 euros, un terrain de 50 à 300 m² et une zone de chalandise d’au moins 100 000 personnes

étant donné qu’on parle de franchise, les droits d’entrée et une redevance annuelle sont obligatoire.

Un projet mal préparé ne survivra pas. C’est pour cette raison qu’il faut bien le préparer, mais comment? Quelles sont les étapes à suivre pour réussir un projet?

Avoir un business plan

La moitié des entreprises qui se créent n’aboutissent pas, mais cela signifie que 50 % réussissent. Selon une étude réalisée en Bourgogne, les 3/4 de ceux qui aboutissent sont bien accompagnés, accompagnés par des experts ou sont en partenariat avec d’autres sociétés de grandes envergures. Le taux de réussite est aussi important lorsque le manager dispose d’une compétence en management et en finance. À cela s’ajoute le fait de bien établir un business plan dès le départ.

Choisir son entourage

En parlant de votre projet aux gens qui vous entourent, vous aurez leur feedback et par la suite vous pouvez améliorer votre stratégie. Si vous discutez par exemple d’un produit que vous voulez lancer à quelqu’un qui ne le connaît pas, vous obtiendrez de nouvelles idées sur lesquelles vous pourrez vous baser.

Partagez votre projet, mais ne divulguez pas tout, au risque d’être devancé par un concurrent. Cela pourrait se faire par l’intermédiaire des réseaux sociaux, des forums ou d’un blog, vous recevrez de nombreux conseils qui vous permettront d’optimiser votre temps, car les idées seront rassemblées et ainsi vous travaillerez plus vite.

Chacun a ses faiblesses à vous de reconnaître les vôtres. N’hésitez pas de solliciter l’aide de quelqu’un d’autre, un professionnel d’un domaine où vous n’excellez pas et que vous ne connaissez pas. Cependant, le coût d’une externalisation n’est pas donné; d’où l’importance des partenariats avec d’autres entrepreneurs. Exemple : en rendant service à une entreprise A, vous vous attendez à ce qu’en retour celui-ci vous offre un service B, ou encore en lui rendant un service A, vous vous engagez à lui donner X % de vos bénéfices pendant une durée déterminée. Tout le monde sortira gagnant.

Avoir une connaissance entrepreneuriale

Il ne suffit pas d’avoir une bonne base dans l’art culinaire pour espérer réussir dans la restauration par exemple. Ce n’est pas qu’une affaire de cuisine; D’autres compétences sont à acquérir, notamment en business et il faudrait également être en mesure de les appliquer par la suite.

Évolution du secteur

Y a-t-il une possibilité d’évolution pour le secteur dans lequel vous allez vous lancer? Dans le domaine de la restauration, les bars à pâtes connaissent une forte croissance économique par contre les restaurants traditionnels sont en déclin. Il vous faudra aussi étudier vos concurrents. Si par exemple le marché des pâtes augmente de 10 % par an, mais que le nombre de bars à pâtes augmente de 15 % par an? Cela en vaut-il vraiment la peine?

Pensez sur le long terme : les clients ciblés auront-ils les moyens (pouvoir d’achat)? Changement de comportements des consommateurs. De nos jours, les gens ont recours aux différents services proposés par le web, rien ne vous empêche par exemple de mettre en place une application pour les commandes en ligne. Notez également que les clients sont roi, si quelque chose ne se passe pas comme prévu, vous serez toujours le premier responsable. 

Analyse PESTLE

En ce qui nous concerne, les normes à respecter concernent l’hygiène, les licences dont vous deviez disposer pour ouvrir votre commerce. Comment est le secteur? En fonction de l’état de l’économie local, adaptez le type de restaurant que vous voulez créer (destiné à un public ayant les moyens ou un restaurant bas de gamme ?)

Analyse SWOT

L’analyse SWOT vous aidera à déterminer les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces qui sont liées à votre secteur d’activité.

En ce qui concerne les forces et les faiblesses, elles sont indissociables. D’après vous qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents? Et qu’est-ce qui pourrait être amélioré?

Pour ce qui est des opportunités et des menaces, il s’agit surtout des points qu’il faudrait prendre en considération et concerne votre entreprise et sa relation avec le monde extérieur. Prenons exemple sur l’opportunité, un programme de construction de 200 logements est prévu à côté de la zone où vous voulez créer votre bar à pâtes : vous noterez donc pour plus tard que les goûts de vos clients seront amenés à changer et de ce fait le type même des produits que vous allez vendre.

En outre, sachez à l’avance si votre projet est réalisable pour de nombreuses personnes. Si votre restaurant rapporte, il se peut que d’autres personnes en ouvrent juste à côté de chez vous. De ce fait, vous aurez à faire quelque chose comme améliorer votre réputation, le design de votre bar à pâtes, vos ingrédients, etc. pour garder votre clientèle.

Trouver un bon emplacement

Trouver le bon emplacement est probablement l’élément le plus important à considérer si vous voulez ouvrir un bar à pâtes. Un emplacement qui n’est pas coûteux, mais reste visible et accessible aux consommateurs, ce qui vous permettra d’être connue sans trop investir dans la publicité.

Les questions à poser seront à propos des revenus des gens habitants autour de votre restaurant, accessibilité (parking, transport commun), bref, tout faire pour attirer le maximum de clients.

Voilà donc, quelques conseils qui devraient vous aider dans votre futur investissement!

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    ouvrir un bar a pates, investir bar a pates, bar a pates business plan, formation pour ouvrir un bar a pates

10 façons d’investir 2 000, 3 000 ou 5 000 euros

Découvrez les MEILLEURES façons d'Investir...
Inscrivez-Vous pour Découvrir les Meilleures Façons d'Investir Votre Argent et Vous Enrichir!
Votre email demeurera 100% confidentiel. Nous détestons le spam autant que vous!
investir 2000, 3000 ou 5000 eurosVous avez quelques milliers d’euros à disposition et vous souhaitez les faire fructifier ? Au lieu de déposer votre argent à la banque et vous contenter des taux d’intérêt mensuels, il est plus intéressant d’investir. Voici quelques idées pour investir 2000, 3000 ou 5000 euros et ainsi vous enrichir en quelques années seulement.

1.     Un restaurant

Le concept restaurant relève d’une excellente idée, notamment si vous avez des compétences en tant que cuisinier ou pâtissier. C’est également un domaine fait pour vous si vous avec suivi des études ou formation en gestion hôtelière ou en restauration. Il vous est possible d’ouvrir votre propre restaurant avant un budget de 2000 euros. La qualité de vos produits et services se trouvera améliorée si vous démarrez le projet avec un fond de 3000 ou 5000 euros. Dans tous les cas, effectuez une étude de marché et une étude de faisabilité rigoureuses avant de vous lancer dans cette affaire.

2.     Une boutique de vêtements

Vous avez un goût pour la mode? Tâchez d’investir vos 2 000, 3 000 ou 5 000 euros dans une boutique de vêtements ou quelque chose de similaire à cela. Le tout est de trouver des fournisseurs qui vous proposent des vêtements de grande qualité et à des tarifs moindres. Étant expert dans le domaine, vous n’aurez aucune difficulté à vous adapter dans ce métier. De plus, c’est une activité à même de vous aider à vous épanouir tout en vous assurant d’une bonne rentrée d’argent sur le long terme.

3.     Une laverie automatique

Pour place quelques milliers d’euros, il vous est possible d’investir dans une laverie automatique. L’avantage dans cette activité, c’est que vous ne travaillez pas beaucoup et pourtant, vous avez une bonne rentrée d’argent. Pour que votre business soit rentable, choisissez un local spacieux et aéré en bord de route. Équipez votre local d’au moins 8 lave-linge et 8 sèche-linge. Veillez à la liberté de mouvement dans votre local. Assurez-vous également de la propriété des lieux et d’un meilleur entretien de vos appareils.

4.     Une entreprise

Vous avez des compétences en management? Vous êtes un leader dans le sang? Investissez vos 2000 euros et plus dans la création d’entreprise. Cela peut être une entreprise du secteur primaire ou tertiaire selon vos compétences et vos aspirations. Cela peut également être une très petite entreprise, une petite ou moyenne entreprise ou une SARL. Tout dépend de votre domaine de prédilection. Dans tous les cas, assurez-vous que les clients s’intéressent aux produits et services que vous proposez. Vous vous assurerez ainsi d’une bonne rentrée d’argent.

5.     Le transport de marchandises

Le transport de marchandises constitue un investissement phare, notamment si vous excellez dans le domaine. Pour ce faire, vous allez devoir faire l’achat de véhicules. Les types de véhicules à acheter dépendent entièrement de la nature des marchandises que vous aurez à transporter, de la distance à parcourir et de la praticabilité des itinéraires. Surtout, veillez à ce que vous ayez toujours des propositions de transport de marchandises pour la rentrée d’argent.

6.     L’immobilier

L’immobilier constitue un domaine d’investissement de choix. Quand vous investissez dans la pierre, vous avez quelque chose à même de durer malgré le temps. De plus, l’immobilier gagne en valeur à mesure que le temps passe. En optant pour l’investissement immobilier, vous ne risquez pas de perdre de l’argent. Vous devriez posséder au moins 5000 euros pour investir, pensez toutefois à bien choisir ville ou la commune d’implantation de l’immobilier à acheter, qu’il s’agisse d’un terrain ou d’une maison. Cette petite attention vous permet d’échapper aux problèmes de bulles immobilières à même de rendre les prix de l’immobilier inaccessibles. Les parking sont une bonne option pour ceux qui possèdent moins de liquidité à investir.

7.     La franchise

Les petites franchises constituent un bon moyen pour placer 2000, 3000 ou 5000 euros. Ce concept consiste à créer une structure liée à une société ou un établissement permettant ce genre de business. Quand le processus pour la mise en place de la franchise respecte les normes, vous gagnez le droit de vendre les produits et les services de la société mère. En réalité, vous la représentez à titre d’établissement annexe et faites du profit grâce à son appui. Parmi vos avantages, vous jouissez de la notoriété de la société mère et attirez facilement la clientèle. C’est une bonne façon de vous assurer une bonne rentrée d’argent, et ce, sur le long terme.

8.     L’éducation

Si vous avez des compétences dans le domaine de l’éducation, il vous est possible d’ouvrir une école ou un centre formation pour rendre service aux gens et en même temps gagner de l’argent. Veillez à une bonne publicité pour mieux attirer des élèves ou des étudiants. Assurez-vous également que la qualité de l’enseignement proposé dans votre établissement soit de bonne qualité. Ainsi, votre structure gagnera en notoriété en un laps de temps record. C’est une bonne façon d’investir quelques milliers d’euros.

9.     Les nouvelles technologies

Les produits de la nouvelle technologie constituent un bon investissement permettant le gain rapide d’argent. En investissant 2000 euros et plus, il vous est possible de vendre des téléphones ou des ordinateurs. Vous pouvez également ouvrir une société œuvrant des domaines liés à l’informatique comme les tâches liées au multimédia, la retouche de photos… Ce type de business nécessite une bonne étude de marché avant toute mise en place. Cela, pour éviter les investissements à perte.

10.   La bourse

La bourse est un investissement qui rapporte, notamment si vous maîtrisez bien le domaine. Pour investir 2000, 3000 ou 5000 euros, commencez par le trading des options binaires. Tout ce que vous avez à faire est de deviner si le cours de la bourse en temps réel va connaître une hausse ou une baisse chaque 15 minutes. Entrainez-vous au trading sur le site de votre broker. Apprenez les principes du trading du Forex et du CFD. Avec le trading en effet, il vous est possible de gagner beaucoup d’argent grâce à l’investissement en bourse et au trading.

Vous en voulez encore plus?
Inscrivez-Vous pour Découvrir les Meilleures Façons d'Investir Votre Argent et Vous Enrichir!
Votre email demeurera 100% confidentiel. Nous détestons le spam autant que vous!

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    investir 5000 euros, investir 2000 euros, que faire avec 5000 euros, comment faire fructifier 2000 euros, investir 3000 euros, investir avec 5000 euros, dans quoi investir 2000 euros, comment investir 2000euros, que faire avec 2000 euros, ou investir 2000 euros

Comment investir dans une laverie automatique?

investir dans une laverie automatiquePour gagner de l’argent et s’épanouir dans l’exercice de son travail, il peut être intéressant d’investir dans une laverie automatique. Ce business est intéressant et peut offrir une belle rentabilité dans la mesure où la concurrence dans le secteur n’est pas très rude. Une fois que le service de laverie automatique est lancé, vous n’avez plus à travailler d’arrache-pied. Vos tâches consistent tout simplement à surveiller les lieux, être attentif aux attentes des clients et entretenir le local choisi. Voici l’essentiel à savoir pour un investissement dans une laverie automatique.

Le budget

Pour pouvoir acheter une une laverie automatique, il faut prévoir un certain budget. Le minimum pour assurer l’achat d’un service de laverie automatique de qualité tourne autour de 30 000 euros. Ce fonds de départ est à utiliser notamment pour l’achat de matériels et pour l’entretien du local. Pour certains, cette somme peut se révéler exorbitante. Pour d’autres, elle est raisonnable. Dans tous les cas, soyez convaincu qu’un investissement dans une laverie promet une rentabilité dépassant facilement les 10% par année (sans y investir beaucoup de temps). Cela permet un gain régulier et sur le long terme. En peu de temps, il vous est également possible de couvrir vos dépenses et de faire des profits. Tant que vos services satisfont les clients, ils seront de plus en plus nombreux à fréquenter votre laverie automatique. Si vous empruntez de l’argent à la banque pour le lancement de ce business, le tout est de vous assurer du succès de votre projet grâce à une étude de marché rigoureuse au préalable.

Le matériel

Ce sont les matériels qui font que le budget à prévoir pour le lancement d’une laverie automatique est assez élevé. Notez également que le succès de ce business dépend en grande partie de la qualité et de la facilité d’usage de l’ensemble de matériels que vous proposez. Pour que votre laverie puisse satisfaire vos clients, veillez à ce qu’il y ait au moins 8 lave-linge. Installez-y également 4 ou 5 sèche-linge au minimum. Libre à vous de proposer plus de machines selon le budget à votre disposition et aussi selon la superficie de votre local. Tâchez surtout de choisir des matériels de grande marque. Ainsi, ces matériels ne risquent pas de s’abimer en quelques mois. La dégradation rapide des matériels dans la laverie automatique est en effet source de gène pour les clients et perte de temps et d’argent pour le gérant.

L’emplacement

Au cours de votre étude de marché, il est nécessaire de bien choisir l’emplacement pour ouvrir votre laverie automatique. Visez notamment une ville avec un nombre raisonnable d’habitants, autour de 10 000 habitants au minimum. Veillez à ce que votre laverie soit en bord de route au moins au premier plan ou au moins à quelques mètres seulement de la route principale. Ainsi, elle sera facile d’accès pour les clients potentiels et réels. Choisissez un local assez vaste et bien aéré. Ainsi, les clients jouiront d’une grande liberté de mouvement lors de l’utilisation des machines que vous proposez. La surface minimum du local convenable est d’environ 25 mètres carré. Assurez-vous également que les sources électriques sont à proximité de votre local afin que cela ne soit pas source de problèmes ni de dépenses en plus.

La qualité des services

Pour attirer la clientèle, il est évidemment que vous allez faire de la publicité par des moyens divers : sites, réseaux sociaux, prospectus, flyers, audiovisuel… Bien évidemment, la publicité permet de susciter l’engouement des clients cibles. Néanmoins, la qualité des services est l’élément majeur vous permettant de fidéliser les clients réels et de convaincre les clients potentiels. Pour ce faire, votre local doit être respectueux des normes en vigueur. Autrement dit, les matériels utilisés doivent être conformes à certaines exigences de qualité. Le placement des laveuses, essoreuses et sèche-linge dans le local doit se faire selon le respect d’un intervalle précis. Cela, pour que les clients puissent se sentir à l’aise lors de l’utilisation de votre laverie automatique. Pensez encore à placer des affiches précisant les règles à respecter dans votre local et le mode d’utilisation de l’ensemble des matériels. N’oubliez pas de mettre dans votre affiche des numéros d’urgence permettant aux clients de vous contacter rapidement en cas de pannes ou d’anomalies.

L’entretien des lieux

L’un des avantages d’une laverie automatique, c’est que vous n’êtes pas obligé d’y passer toute votre journée. En tant que gérant, vous pouvez faire autre chose pendant vos temps, entre autres vous pencher sur d’autres activités constituant de bonnes sources de revenus. Néanmoins, trouver des créneaux pour voir ce qui se passe dans votre laverie. N’attendez pas que des clients vous appellent pour des soucis techniques. Engagez également une personne de confiance pour la caisse. Il vous est également possible d’installer un système automatique adapté pour le paiement comptant effectué par les clients. Engagez encore des personnes qui assurent l’entretien des machines et aussi de votre local au fil des jours. Pour la sécurité, assurez le volet comptabilité ou, au moins, tâchez de le confier à une personne de confiance.

L’évolution au fil du temps

Ouvrir une laverie automatique demeure un investissement de longue durée. Ne vous contentez pas du fait que votre laverie automatique ait un succès fulgurant. Trouvez aussi de bonnes idées pour le développement et l’innovation de vos services. Ainsi, vous ne craindrez pas les concurrents qui s’installent à quelques distances de votre local et qui tentent de vous voler des clients. Proposez des services additifs permettant d’assurer le confort à vos clients : un café ou une petite restaurant à proximité pour que les gens puissent se désaltérer et faire plaisir à leurs papilles gustatives en attendant que le linge soit lavé et bien séché. Il est également possible d’installer un coin cybercafé, un espace pour la lecture, une pièce pour des jeux vidéo… Les services supplémentaires à mettre en place sont nombreux et diversifiés. Avant de fixer votre choix, soyez notamment attentif aux besoins des personnes qui utilisent régulièrement votre laverie automatique. Il vous est même possible de faire un petit sondage à même de vous aider à connaître les aspirations de vos clients pour connaître le confort et la satisfaction à chaque usage de votre laverie automatique.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    business laverie automatique, combien gagne une laverie automatique, investir dans les laveries, INVESTISSEMENT DANS UNE LAVERIE, lancement dune laverie

Faire des prévisions dans son Business Plan

prévision business planGaetan Baudry est le fondateur de www.my-business-plan.fr un site d’expertise sur le business plan. Il a coaché de nombreux entrepreneurs classiques et sociaux dans la rédaction de leur business plan afin de les aider à lever des fonds et de subventions.

La partie financière du Business Plan est très redoutée par les entrepreneurs. Il ne faut pas avoir si peur des feuilles de calculs, car au final cette partie est plus simple qu’il n’y parait. Le prévisionnel financier est la pièce maitresse du Business Plan, il faut donc la soigner au maximum et faire les bonnes prévisions. Voici quelques conseils pour réussir au mieux cette partie du Business Plan.

Une partie financière cohérente

Le prévisionnel financier doit être cohérent avec le reste de votre Business plan. Cela peut paraître évident mais selon les hypothèses que l’on utilise on arrive vite à des résultats paradoxaux.

Par exemple, vous souhaitez ouvrir une salle de sport. Suite à une étude de marché vous concluez que vous visez un marché potentiel de 2 000 clients. Or dans votre prévisionnel vous avez 2 500 clients au bout de 3 ans. C’est une incohérence qui revient souvent dans le business plan : on oublie de vérifier les données du prévisionnel avec le reste du Business Plan.

Pour éviter de faire des incohérences nous vous conseillons d’utiliser un tableau de bord dans votre Business Plan. Ce tableau résume en un coup d’œil tous les chiffres clés de votre projet. Ainsi vous pouvez facilement repérer certaines anomalies en les comparants avec vos hypothèses.

Une partie financière réaliste

En plus d’être cohérente avec le reste du Business Plan, la partie financière doit être réaliste. Vous devez surveiller certains ratios clés (comme la marge d’exploitation, la marge brute, la marge nette, le chiffre d’affaires etc…) avec votre marché.

En comparant ces ratios avec vos concurrents vous allez peut-être remarquer que vos objectifs sont trop optimistes. Par exemple si vous prévoyez une marge d’exploitation de 35%, alors que vos concurrents ont une marge de 10% c’est surement que vos hypothèses sont trop optimistes ou que des coûts ont été oubliés (ou alors vous devez pouvoir l’expliquer par votre business model innovant, un avantage compétitif particulier) .

Faire les bonnes hypothèses

Une bonne partie financière contient un onglet « Hypothèses » dans lequel vous indiquez toutes les données que vous avez recueillies et vérifiées concernant votre marché. C’est à partir de ces hypothèses que vous pouvez construire un véritable compte rendu mensuel :

  • Vos hypothèses de prix : quel est le prix du produit ou service que vous vendez ? Vous devez être capable d’expliquer pourquoi vous appliquez ce prix, et de le comparer à la concurrence. Si votre prix est trop faible ou trop élevé par rapport à vos concurrents vous devez en comprendre la raison. 
  • Les hypothèses de vente : Vous devez indiquer le nombre de produits que vous allez vendre par mois. C’est une des hypothèses les plus importantes. Beaucoup d’entrepreneurs « inventent » un chiffre qui est souvent beaucoup trop optimiste. Si vous réalisez un Business Plan dans le but de lever des fonds ou d’obtenir un emprunt, vous allez devoir prouver vos hypothèses de vente. C’est pourquoi il faut être le plus réaliste possible dans vos hypothèses de vente.

Pour être sûr que vos hypothèses de prix et de vente soient bonnes, la meilleure solution est de réaliser une étude de marché. Existe-t-il une demande pour le produit que vous vendez, au prix auquel vous souhaitez le vendre ? Avez-vous déjà fait des ventes qui confirment vos hypothèses? Avez-vous comparé vos hypothèses avec vos concurrents ?

  • Vos charges variables : Cela peut être les coûts de sortie usine, les primes offertes aux commerciaux etc… Les charges variables sont celles qui varient en fonction de la production. Plus vous produisez, plus vos charges variables vont augmenter. C’est le cas par exemple du coût des matières premières : vous avez besoin de plus de matières premières si vous produisez plus.   
  • Vos coûts fixes : Inversement, vos coûts fixes sont ceux qui ne varient pas en fonction de la production. Peu importe la quantité que vous produisez, les coûts fixes seront les mêmes. Par exemple le loyer est un coût fixe, vous allez payer le même loyer chaque mois, indépendamment du niveau de production.  
  • Les hypothèses commerciales / marketing : pour les hypothèses commerciales / marketing vous pouvez indiquer les taux de conversion clés de vos campagnes commerciales. Ces taux vous serviront ensuite pour prévoir dans le compte rendu mensuel le nombre de nouvelles ventes réalisées chaque mois grâce à vos campagnes.

Attention, on a vite tendance à gonfler les taux de conversion, ce qui fausse tout votre prévisionnel. Informez-vous sur les taux de conversion de vos concurrents ou en utilisant des outils comme Google Webmaster Tools  pour prouver que vos hypothèses sont réalistes.

Conclusion

Un bon prévisionnel financier doit être le plus réaliste possible. Chacune de vos hypothèses doit être vérifiée et prouvée. Pour cela vous pouvez les comparer à vos concurrents, ou utiliser les résultats de votre étude de marché. Les investisseurs qui sont intéressés par votre domaine d’activité connaissent parfaitement les ratios clés de votre secteur. Inventer de chiffres vous décrédibilisera totalement face à eux.

Gaetan BAUDRY de www.my-business-plan.fr

Qu’est-ce qu’un leader et comment en devenir un?

comment devenir un leaderUn chef de file ou un leader est un meneur d’hommes. C’est un décideur dont l’activité et les ambitions sont unies à celles du groupe afin d’assouvir des objectifs communs.

Un leader se qualifie par ses aptitudes d’orateur ainsi que par son charisme. Sa recevabilité niche dans le dynamisme et la qualité de son leadership.

Les traits caractéristiques d’un leader

Un leader est celui qui conduit les autres. C’est un meneur d’hommes et aussi un décideur. En effet, le leader c’est le chef d’équipe qui présente des objectifs à atteindre, des épreuves à franchir et des compétitions à réaliser.

Un leader est une personne qui détient un bon sens du leadership. Ainsi, le leadership est cette aptitude à entraîner les autres, à les motiver et à les faire agir. Le leadership peut être éventuellement pratiqué par toute personne, quelle que soit sa fonction hiérarchique.

Autrement, un leader est donc une personne qui a du leadership ou encore celle qui est en situation d’autorité. La référence est la fusion des deux. Tous les leaders ont des points communs nombreux. Néanmoins, ils oeuvrent de façon différente pour le managing. Se comporter en leader,  c’est orienter ceux que l’on dirige au travail, leur donner des solutions morales et matérielles pour la réalisation des travaux, ordonner les potentiels et gérer les ententes, défendre et représenter le groupe à l’égard des tiers ainsi que porter et prendre les décisions difficiles.

Un leader est une personne charismatique qui a beaucoup d’influence sur son groupe et même avec son entourage.

Comment devenir un leader?

Les grands leaders ne naissent pas leader. Détrompez-vous. Le leadership est une qualité que l’on cultive en soi. Pour en devenir un, il faut gagner la crédibilité et la confiance de votre groupe. Pour ce faire, il est impératif de transformer vos paroles en actions. Devenir un leader n’est pas chose aisée. Il faut montrer l’exemple et participer aux tâches de l’équipe. En fait, les actes sont plus concluants que les paroles et il faut tenir les promesses faites. C’est comme agir envers vos enfants. Ils jugent plutôt vos actions au lieu de vous écouter.

Être un leader c’est inspirant, c’est le top, mais en devenir un c’est toute autre chose. Pour en devenir un, vous pouvez vous inspirer des grands leaders comme Steve Jobs d’Apple, les frères Wright, Martin Luther King, Nelson Mandela, Mahatma Gandhi ou encore Charles de Gaulle. Évaluez leurs actions et leurs paroles et essayez d’en faire de même pour devenir, vous aussi, un grand leader dans votre domaine.

Et vous, avez-vous le tempérament d’un leader?

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    un leader meneur dhommes, comment devenir un grand leader, Quest ce quun meneur?

12 conseils pour la création d’une micro-entreprise

création d'une micro-entreprisePour commencer, une micro-entreprise est une entreprise occupant au maximum 10 personnes. Elle a généralement un chiffre d’affaires annuel ou un total de bilan ne dépassant pas de deux millions d’euros. Autrement dit, la micro-entreprise est une administration ultra simplifiée permettant aux entrepreneurs individuels d’exercer leurs activités avec moins de factices et de difficulté.

Pour pouvoir bénéficier de ce régime ultrasimplifié, il y existe des plafonds annuels de chiffre d’affaires à respecter. Notamment en 2013 et en 2014, le plafond de CA pour les activités de vente de marchandises est de 81 500 € et 32 600 € pour les prestations de services.

La micro-entreprise : c’est pour qui?

Nombreuses activités ne peuvent pas bénéficier de ce régime de micro-entreprise : les organismes sans but lucratif, les investigateurs et agents immobiliers, les opérations de location de matériels ou biens de consommation durables, sauf si elles représentent un caractère secondaire, les activités sur les échanges financiers (trading, devises…). Avec un chiffre d’affaires dont le plafond est fixé par l’État, ce régime est ordinairement destiné aux personnes salariées qui désirent constituer un revenu secondaire et exercer une activité en plus de leur emploi.

Habituellement, la micro-entreprise est un régime choisi par un entrepreneur qui commence son activité à titre d’essai, histoire de voir sa viabilité à long terme. Une fois que le développement et la rentabilité de l’activité est envisageables, l’entrepreneur peut transformer son statut et ouvrir une SARL, une SA ou une association…

À savoir…

Il faut savoir primordialement que la micro-entreprise n’est pas une forme sociale d’entreprise, mais plutôt un régime fiscal.

Une micro-entreprise est de type autoentreprise, une entreprise individuelle ou une entreprise Unipersonnelle à responsabilité limitée. Mais habituellement, il s’agit d’une entreprise individuelle. Avec un chiffre d’affaires plafonné, le dirigeant est généralement non-salarié, sauf pour certains statuts comme l’EURL. Par contre, il est adopté salarié si le gérant est une tierce personne.

Les démarches à suivre pour la création d’une micro-entreprise de succès

Pour la création d’une micro-entreprise, voici quelques conseils :

L’envie de créer nait d’une idée et de besoins divers, seulement, cela ne suffit pas pour créer une micro-entreprise. L’idée est considérablement une étape incontournable du fait qu’elle permet de définir les objectifs, les produits et les services à proposer aux clients. En revanche, certaines étapes sont également très importantes :

1-Choisir l’activité qu’on va faire

Cette première étape est souvent celle qui ralentit la détermination de certaines personnes disposant le rêve de créer sa propre affaire. C’est vrai, avoir autant d’envies d’arriver aux fins sans pour autant connaître l’activité à exercer n’est pas très évident, et non plus très prometteur… pour dire vrai, ne soyons pas essayés à chercher loin : soit on crée une entreprise traditionnelle, semblable à celles qui sont déjà, soit on puise dans nos capacités et dans nos passions afin de trouver une idée pour pencher une nouvelle activité n’existant pas encore.

2-Avoir les qualités d’un bon entrepreneur

Pour être un bon gérant et un bon porteur de projet, il faut avoir le sens de responsabilités, la persévérance et l’optimisme, la tolérance à l’incertitude, la capacité d’écoute et d’apprentissage, le sens du commerce, les qualités de gestionnaire, l’imagination et l’audace.

3-Choisir les bons collaborateurs

Pour envisager la réussite de votre micro-entreprise, il est mieux de travailler avec des personnes expérimentées et qui sont très compétentes.

4-Faire l’étude de la concurrence

Cette étape consiste à faire l’étude des offres déjà existantes sur le marché, cette étape est considérablement essentielle et permet d’évaluer la viabilité du projet.

5-L’analyse financière

En évaluant les besoins des capitaux sur plusieurs années, l’analyse financière aide à évaluer la faisabilité du projet.

6- Établir un business plan

Cela vous permet de voir en toute exactitude ce que vous faites. C’est une carte qui vous indiquera le chemin à suivre.

7-Trouver des financements 

Pour le financement, il peut s’agir d’un apport personnel. En cas de manque de budgets, il y a des solutions de prêts à taux zéro, destinées pour les entrepreneurs qui désirent se mettre à son compte.

8-Trouver un local où vous pouvez exercer votre activité

L’emplacement est l’un des critères les plus importants pour franchir la porte du succès. Pour choisir la bonne place, il est nécessaire d’évaluer le nombre de passants par jour sur la rue prospectée. Il est aussi indispensable de s’informer sur le profil des habitants aux voisinages : niveau social, provenance, âge, métier… Aussi, il est plus qu’important de savoir le nombre d’entreprises aux alentours qui exerce la même activité que vous.

Il existe des centres de location de bureaux mois après mois comme les centres d’affaires proposés par Regus spécialement conçu pour les pépinières ou incubateurs de startups ou encore la colocation d’entreprise, etc.

9-Faire la déclaration de l’activité

Après avoir effectué ces trois étapes précédentes, il faut ensuite faire la déclaration de l’activité. Pour cela, il est excellent de venir auprès du centre de Formalités des entreprises. Habituellement, c’est la chambre de commerce qui s’en charge.

10-Il ne faut pas oublier de renseigner sur :

  • Le lieu de votre activité : département et ville
  • Votre identité complète : nom, prénom, date de naissance, numéro de la carte d’identité…
  • Le type d’activité que vous souhaitez effectuer

11-Remplir les documents obligatoires

Les documents nécessaires pour l’inscription à la chambre de commerce :

  • À envoyer communément par la poste et en recommandé, les documents essentiels sont :
  • Une déclaration du conjoint si le fondateur est déjà marié. Ce document est à demander auprès du centre de formalité des Entreprises.
  • Une attestation de domiciliation. Celui-ci est également à récupérer auprès du centre de formalité des Entreprises.
  • Une copie de la taxe foncière si vous êtes propriétaire du local, ou une copie de quittance EDF si vous êtes locataire.
  • Une copie recto-verso de votre carte d’identité ou de votre passeport.
  • Une copie de votre livret de famille.
  • Une lettre de votre part, certifiant ne pas avoir été détenu.
  • Un chèque à l’ordre du Greffe du tribunal de commerce. Le montant exact est à demander à votre CFE.

12- Votre inscription auprès de la chambre de commerce

Il est mieux de s’inscrire auprès du centre de formalité des Entreprises le plus proche de chez vous.

En espérant que ces conseils vous donneront un bon point de départ pour la création de votre micro-entreprise !

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    idéé micro entreprise

Comment trouver une idée de génie en 3 étapes simples?

comment trouver une idée de génie« L’imagination est plus importante que le savoir. » Albert Einstien

Vous aimeriez peut-être savoir comment trouver une idée de génie : pour créer votre business, améliorer votre santé ou un autre domaine de votre vie. En effet, avoir une idée créative peut vous permettre d’atteindre le succès financier ou professionnel.

On peut penser qu’il est difficile de le faire. Mais en réalité, il existe des techniques simples, mais efficaces pour trouver des idées géniales et créatives.

Je vous propose de découvrir dans cet article, 3 étapes simples pour trouver une idée de génie.

Étape 1 : Concentrez-vous sur votre domaine et exploitez-le au maximum

Examinez le domaine :

En étudiant dans les plus petits détails le domaine dans lequel vous voulez trouver une idée de génie, vous augmentez vos chances.

C’est une technique très puissante: intéressez-vous beaucoup au domaine dans lequel vous voulez progresser.

Par exemple, si vous cherchez une idée d’histoire (à raconter), vous devrez vous familiariser avec les meilleures histoires de tous les temps.

Bref, vous l’avez compris : rentrez dans le bain !

Soyez spécifiques :

Si vous voulez trouver une idée de génie, vous devrez être très spécifique. Pour trouver une solution, il faut d’abord avoir une idée claire du problème.

Formulez le problème comme une question partielle et écrivez-le sur une feuille. Puis, lisez-le à haute voix. Souvenez-vous encore et encore du « problème » jusqu’à ce que vous trouviez une solution.

Si vous ne savez pas ce que vous cherchez, vous ne pourrez pas trouver quelque chose qui va vous satisfaire.

Étape 2 : Exploitez toutes les situations et circonstances :

Tirez des idées de toutes les situations :

C’est vrai qu’il est intéressant de s’intéresser à son champ d’action pour trouver une bonne idée. Mais vous ne devez pas vous limiter aux situations qui semblent être relatives à votre problème.

Souvent, on peut trouver de bonnes idées en exploitant certaines sources qu’on négligeait. Par conséquent, quoi que vous fassiez ou rencontrez, ouvrez grandement vos yeux et votre esprit pour recevoir de nouvelles idées géniales.

Par exemple, vous pouvez vous préparer à trouver des idées, quand :

  • vous lisez quelque chose (même si le sujet n’est pas relatif à votre champ d’action).
  • vous parlez avec quelqu’un.
  • vous suivez la télévision ou une vidéo.
  • vous voyez les gens faire quelque chose.

Bref, vous pouvez vous inspirer de (presque) toutes les situations pour trouver de bonnes idées.

Ayez toujours sur vous de quoi noter :

Pour exploiter toutes les situations et trouver des idées, vous devrez toujours avoir sur vous un outil pour capturer vos idées.

Partout où vous allez, ayez sur vous un outil (dictaphone, bloc note, etc.) pour noter vos idées.

Personnellement, j’ai toujours dans ma poche, un bloc note et un stylo. Ainsi, dès qu’une idée surgit dans ma tête, je la note. Après je transfère l’idée dans un dossier spécial sur mon ordinateur.

Allez à la découverte du monde :

Les voyages peuvent être de bons moyens pour trouver une idée de génie. Si vous vous demandez comment, voici le processus :

Quand vous visitez une ville ou un pays étranger, vous rencontrez certainement de nouvelles choses. Vous voyez plusieurs idées (sur le plan des affaires ou des relations) qui ne sont pas encore exploitées dans votre contrée.

Pourtant, elles peuvent être rentables ou géniales si vous les exploitez de la bonne manière chez vous.

Alors, quand vous voyagez, soyez un grand observateur. Prenez des notes sur ce que les gens font. Et posez-vous les questions suivantes :

  • Quelles sont leurs manières de faire les affaires?
  • Comment font-ils pour vendre leurs produits efficacement?
  • Comment puis-je utiliser cette idée chez moi en tenant compte de la mentalité, des besoins et comportements des gens de chez moi?

Étape 3 : Utilisez les techniques et outils adéquats pour trouver des idées :

Faites le Brainstorming pour trouver beaucoup d’idées :

« Pour trouver une idée de génie, il faut d’abord trouver beaucoup d’idées. »

Le brainstorming permet de trouver beaucoup d’idées et même de bonnes idées. Pour le faire, prenez un stylo et une feuille. Puis, notez-y toutes les nouvelles idées qui vous viennent en tête.

Cela peut prendre du temps. Mais si vous ne vous censurez pas et laissez libre cours à votre imagination, vous pourrez trouver de très bonnes idées.

C’est vrai, certaines de ces idées seront banales, d’autres mauvaises. Mais peu d’entre elles seront bonnes.

Vous pouvez utiliser des logiciels spécialisés pour faire le brainstorming. Freemind est un logiciel gratuit et complet qui vous permet de faire du brainstorming via la création de cartes heuristiques.

Ne filtrez pas les idées que vous trouvez :

C’est un principe important. Avant, j’essayais de filtrer mes idées. Mais je me suis vite rendu compte qu’en essayant de les filtrer, elles diminuaient en quantité et en qualité.

Une idée peut sembler banale ou simple au début. Mais au fil du temps, en travaillant sur l’idée, vous pourrez l’utiliser pour faire de merveilles. Maintenant, votre tâche est de trouver le maximum d’idées possible. Vous pourrez les filtrer après.

Pour conclure :

Maintenant, vous avez en main tous les outils nécessaires pour trouver une idée de génie. Mais ce qui est important à mon avis, ce n’est pas l’idée que vous avez. Mais plutôt, comment vous l’exploitez.

Car trouver une idée de génie ne sert à rien, si l’idée n’est pas (bien) utilisée.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    idee de genie pour devenir riche, créer des idées de genie, comment avoir des idees de genie, une idée de génie, idée de genie pour creer une entreprise milliardaire, commentent trouver un centre de recyclage qui va veneire les cherchez, comment trouver une idée de génie, comment trouver des bonnes idées dans un domaines, comment avoir une idée de genie en entreprenariatbet devenir riche, comment avoir les idées

8 choses à savoir avant de se mettre à son compte

se mettre à son compteLa détermination de travailler en indépendance ou de fonder sa propre entité nait de besoins divers. Ces nécessités dépendent généralement des individus et des circonstances.

Habituellement, les personnes qui souhaitent se mettre à leur compte et devenir leur propre patron convoitent de gagner beaucoup plus d’argent et avoir plus de liberté. Malheureusement, tout le monde ne peut pas devenir chef et n’est pas capable de travailler en tant qu’indépendant. Avant de vous mettre à votre compte et pour devenir un bon entrepreneur, il faut :

1- Avoir les qualités nécessaires :

Comme déjà dit, tout le monde n’est pas né pour devenir entrepreneur. Certaines qualités sont importantes. Tout d’abord, un bon entrepreneur doit avoir : un sens des responsabilités, la persévérance et l’optimisme, la tolérance à l’incertitude, la capacité d’écoute et d’apprentissage, le sens du commerce, les qualités de gestionnaire, l’imagination et l’audace. Les compétences de l’individu qui se met à son compte seront bien évidemment essentielles et particulièrement incontournables à sa réussite. Pour que le projet soit viable, l’entrepreneur devra faire preuve d’une motivation à toute épreuve, se soumettre à un certain règlement et avoir la capacité d’avancer de manière autonome.

2- Se poser des questions :

Avant de lancer votre projet de création et d’exercer un métier indépendant, il faut primordialement répondre à certaines questions essentielles.

Est-ce que votre projet est réaliste?

Se mettre à son compte et fonder sa propre entreprise est en quelque sorte une aventure. Cependant, il y a des méthodes pour la rendre moins dangereuse. Avant de commencer l’activité, il est nécessaire d’effectuer des études et des analyses profondes concernant votre projet. Pour cela, vous devez fixer des objectifs précis et faciles à atteindre. Ensuite, établissez un bilan honnête de votre savoir-faire, de vos expériences, de vos points forts ainsi de vos faiblesses. Renseignez-vous également sur vos concurrents et découvrez vos clients cibles.

Comment protéger votre idée et le nom de votre projet?

Avant d’ouvrir la porte de votre entreprise, veuillez à faire une vérification auprès du registre du commerce qu’aucune autre société et entreprise ne porte déjà la raison social envisagée. Protégez tous ceux qui concernent votre projet : nom, logo, marque, dessin, slogan… ainsi que votre idée. À vrai dire, une idée ne peut pas être protégée en tant que telle, seulement sa réalisation concrète et commerciale est le seul moyen pour qu’elle jouisse de la protection d’un brevet. De par le fait que cette protection du brevet n’est valable que dans le pays où le brevet a été enregistré, la personne qui souhaite commercialiser son produit à l’étranger doit demander un brevet dans chacun des pays touchés.

Comment financer le projet ?

Quand on souhaite se mettre à son compte, le financement est habituellement la première des préoccupations. Et dans la plupart des cas, son absence implique la non-exécution ou l’interruption de la réalisation du projet. Si votre projet ne nécessite pas beaucoup d’argent, il se peut que votre apport personnel soit suffisant. Dans le cas contraire, il est excellent pour vous de trouver d’autres sources de financement. La solution la plus privilégiée par les entrepreneurs est le prêt bancaire, seulement, les banques ne font pas facilement crédit et exigent des garanties. Pour acquitter votre projet, les sociétés de capital-risque s’avèrent être aussi des bons partenaires financiers. Seulement, il faut être convaincant et savoir prouver la rentabilité du projet pour bénéficier de cette aide. Ce genre de financement est parfois indispensable pour le démarrage de l’entité et même pour son développement. En contrepartie, les sociétés de capital-risque prennent part aux bénéfices ou aux pertes.

3- Savoir choisir entre les différentes opportunités

Les opportunités présentes sont nombreuses, l’entrepreneur a besoin d’une longue réflexion avant de se mettre en son compte. Voici quelques-unes de ces opportunités :

4- Connaitre le bon moment pour se lancer

Pour que votre projet ne tourne pas au vinaigre, il faut connaitre le bon moment pour se lancer. Et ce n’est pas aussi facile comme la plupart des gens le pensent. Devenir un bon entrepreneur et se mettre à son compte, c’est le rêve de tout le monde, jeune ou adulte. Par contre, se lancer dans cette aventure relève de temps à autre du parcours du combattant. Alors, savoir choisir le bon moment pour se lancer est l’un des facteurs clés du succès. Mais comment connaitre ce bon moment?

Certains paramètres doivent être existants dans le cadre de la création d’une entreprise. Tout d’abord, il faut avoir l’envie de créer, car c’est l’envie qui détermine l’énergie qu’on va mettre dans le projet. Puis, il faut avoir le maximum de connaissance dans le secteur d’activité dans lequel on souhaite se lancer. C’est en fait les deux piliers obligatoires pour pouvoir créer une entreprise.

Généralement, tout le monde peut devenir son propre patron, et la plupart des entrepreneurs commencent à fonder leur propre projet après leur première expérience professionnelle, c’est-à-dire à l’âge de 30 ans. Cependant, de plus en plus de jeunes commencent à se mettre à leur compte, ce qui est très intéressant s’ils ont la bonne compétence pour diriger et choisir les bonnes techniques. Enfin, le financement est également l’un des éléments indispensable pour le bon fonctionnement d’une entité. La présence de ces critères signale généralement qu’il est temps de se lancer et se mettre à son compte.

5- Avoir le soutien familial

Le soutien familial est un élément nécessaire pour la motivation de l’entrepreneur, qu’il soit moral ou financier.

6- Connaitre les forces et les faiblesses

Il est primordial pour un fondateur d’entreprise de savoir repérer les points sur lesquels il doit se former ou se faire conseiller. Habituellement, sa coordination avec un ou des experts aide l’entrepreneur à connaitre ses forces et ses faiblesses.

7- S’informer et obtenir de l’aide

L’esprit d’indépendance est essentiel pour se mettre à son compte, par contre il peut devenir un frein à l’ouverture d’esprit. Débrouillarde ou très compétente, une personne qui souhaite créer une entreprise doit toujours s’informer et se faire aider. D’une part, l’information est importante pour connaitre les activités existantes, les activités possibles, les secteurs les plus bénéfiques. Elle est surtout indispensable pour comprendre et pour faire une comparaison. Et d’autre part, se faire aider permet de se lancer dans les meilleures conditions possibles : plan financier, idée, relation avec les fournisseurs. Par exemple, se faire payer par certains clients est difficile, le factoring peut vous aider à aller collecter les liquidités nécessaires pour continuer à faire tourner votre activité. Il existe également des organismes tels qu’Initiative France qui peuvent vous aider à mettre en place votre projet ou vous aidez à faire croître un projet existant via des aides et financement.

8- Rencontrer d’autres créateurs

Pour apprendre à devenir un bon entrepreneur, il est essentiel de rencontrer d’autres créateurs. C’est un bon moyen pour obtenir des informations que personne d’autre ne peut vraiment transmettre. Il est aussi idéal de participer aux associations de créateurs. Et vous? Travaillez-vous à votre compte ? Avez-vous des conseils et expériences à partager avec nous ?