James cameron, un modèle de réussite dans le monde cinématographique

James Cameron…  quels mot vous viennent à l’esprit à la lecture de ce nom? Cinéma, succès, excès? Ces trois termes représentent plutôt bien ce canadien qui est devenu le réalisateur le plus rentable de l’histoire du cinéma.

james_cameron_reussite

Bien qu’ayant complété des études dans un domaine éloigné du cinéma, la physique, James Cameron a su assez jeune quelle était sa vocation.

Il se lança dans le monde du cinéma où il porta rapidement toutes les casquettes : producteur, réalisateur, scénariste, monteur, maquettiste, directeur de la photographie et superviseur des effets spéciaux.

Bien que c’est à Cameron que nous devons attribuer des films à succès tels que Terminator, Aliens  le retour et Rambo II, ceux qui intéressent particulièrement Millionnairezine sont Titanic et Avatar. Eh oui ! James Cameron a réalisé les deux films ayant coûté le plus cher de toute l’histoire !

La création du film Titanic, sorti en 1997, était budgétée à 150 millions de dollars. Déjà, les deux studios qui finançaient le projet prenaient un énorme risque. Mais lorsque le budget a été dépassé de plus de 50 millions de dollars, les rumeurs de suicide financier planaient au dessus  de la 20th Century Fox et de Paramount Pictures. Cameron y a même sacrifié son salaire de réalisateur  (un risque qui s’avéra plus que rentable puisqu’en bout de ligne, Cameron reparti de son épopée à bord du film Titanic avec 115 millions de dollars) ! Non seulement le film rapporta plus de 1,8 milliard au box office mais il fut acclamé par la critique en recevant onze oscars.

Douze ans plus tard, Iron Jim, comme le surnomme le milieu, bat deux de ses propres records avec Avatar. Ayant attendu plus de 15 ans avant de matérialiser ce projet (les effets spéciaux nécessaires n’était pas encore au point durant les années 90), Avatar détrône Titanic et devient le nouveau film ayant coûté le plus cher à produire, avant de devenir le plus grand succès commercial avec son nouveau record de revenu au box office : 2 740 000 000 $ !

Quelle fut la recette du succès pour James Cameron ? D’abord, il s’agit d’un visionnaire. Il a su développer sa propre expertise en effets spéciaux, particulièrement avec l’image de synthèse, et a même créé sa propre compagnie : Digital Domain. Mais ajoutons à toutes ses qualités de businessman certains traits de personnalité qui y sont sans doute pour quelque chose dans ses réussites. Iron Jim et à la fois très persévérant et ultra-perfectionniste, plusieurs anecdotes nous le démontrent. Qualités ou défauts ? Eh bien… Jugez-en par vous-même, mais son équipe sur le plateau de Terminator revêtait un t-shirt « Je peux tout supporter : j’ai travaillé avec James Cameron » ! Lors du tournage du film Abyss, il a aussi fait craquer ses acteurs en leur faisant subir des conditions de tournage difficiles (l’actrice principale a définitivement quitté le plateau après le tournage d’une scène particulièrement éprouvante).  Mais toutes ces exigences doivent être rentables, puisqu’il s’est rendu au sommet !

Cameron est non seulement une figure emblématique du cinéma, mais un modèle pour quiconque souhaite obtenir du succès en affaires. James Cameron matérialise ses rêves !

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    histoire de succes, belles histoires de reussite, histoire succes entrepreneur, histoire de reussite en affaires, histoire dhommes a succes, Cinématographique photo, les histoire à succès, les histoires de succès, les histoires des plus grandes reussite, lHistoire a succes

L’histoire à succès du réalisateur Steven Spielberg

E.T., Jurassic Park, Indiana Jones, Jaws, Empire du soleil, La guerre des mondes. Qu’est-ce que ces populaires films ont-ils en commun? Ils sont issus du travail d’un seul et même homme! Steven Spielberg est célèbre pour l’ensemble de son œuvre cinématographique, que ce soit en tant que réalisateur, producteur ou scénariste.

réalisateur steven spielberg

Mais depuis quand MillionnaireZine s’intéresse-t-il au cinéma? Eh bien, c’est plutôt le parcours spectaculaire de cet homme audacieux qui retient notre attention. Voyons donc comment cet enfant incompris est devenu l’une des plus grandes stars hollywoodiennes.

Dès son plus jeune âge, Steven Spielberg s’est intéressé au monde du cinéma. Il a tourné son premier film à l’âge de 12 ans. Un génie? Eh bien, le garçon était plutôt rejeté par ses camarades, victime de l’antisémitisme qui faisait rage à l’époque et ses résultats académiques frôlant la médiocrité ne lui permirent jamais d’intégrer l’école cinématographique de son choix.

Spielberg ne s’arrête pas devant les obstacles qui se présentent à lui. De façon autodidacte, il apprend les rudiments du travail de réalisateur, mais aussi de producteur et de scénariste. Son troisième film, un court métrage du nom d’Amblin, est acclamé par la critique et remporte plusieurs prix. Les studios Universal se sont donc intéressés à ce jeune homme à l’avenir prometteur.

Son quatrième film, Duel, le propulsera vers la gloire. Le budget pour la création de ce film était minime, et la mise en scène, grandiose. La recette idéale! Il fut d’abord diffusé à la télévision, mais son succès lui permit par la suite de sortir dans les salles de cinéma.

Les projets de Steven Spielberg sont diversifiés. Il produit et réalise de nombreux grands succès commerciaux, des films se rapprochant généralement de la recette typique du film américain, qui lui permettent d’obtenir le financement nécessaire pour le tournage de films à caractère intimiste et sérieux. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui lui apportent tant de nominations aux Oscars qu’on ne les compte plus. La liste de Schindler est d’ailleurs considérée comme le plus grand chef d’œuvre du réalisateur. Steven Spielberg n’a toutefois pas produit que des grandes œuvres et des grands succès. Plusieurs de ses créations ont été des échecs commerciaux. Toutefois, il n’a jamais abandonné et on peut observer dans l’analyse de sa filmographie que ces déceptions sont généralement suivies d’un film qui remporta un grand succès au box-office.

Il détient toutes les caractéristiques du parfait businessman.  C’est à la fois un homme d’affaire qui possède une grande connaissance du marché du film, c’est-à-dire un « money maker », et un grand artiste qui ose mettre en branle tous ses projets. Steven Spielberg est donc un exemple de créativité et de persévérance, qui lui valent le titre du « roi du divertissement ».