Investir dans un parking: 5 conseils indispensables

Bienvenue sur MillionnaireZine !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous montre les 5 étapes pour atteindre la liberté financière : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt sur MillionnaireZine ! :)

investir dans un parkingInvestir dans un parking ou un lot de parking à location libre est une activité facilement rentable, et plus encore si vous êtes capables de bien cerner les besoins de vos cibles.

Ce rendement varie en effet selon une fourchette de 6 à 12 %.

Le principe est simple et les contrats de bail sont peu réglementés.

Tous les budgets ont de ce fait la chance de se voir rentabilisés dans ce type d’investissement.

D’ailleurs, si vous êtes débutant dans les affaires, il est plus prudent de commencer sur ce terrain moins risqué, avant de passer à l’immobilier locatif ou autre.

Néanmoins, voici cinq conseils importants dont vous devez tenir compte, par prudence et pour gagner le meilleur rendement.

Préparez-vous

Ne vous jetez pas aveuglément à la première annonce que vous trouverez lorsque vous allez investir dans un parking, au risque de perdre votre argent. Il vaut mieux être patient, quitte à passer plusieurs mois pour la recherche. Comparez d’abord les prix, en tenant compte des critères importants pour une location réussie, principalement l’emplacement et la sécurité. La connaissance de toutes ces conditions nécessaires va vous permettre de faire le bon choix et donc d’attirer de bons clients.

Il y a autant de questions dont vous devriez connaitre la réponse avant de vous lancer. Déjà, il faut définir vos possibilités et puis vous tenir au courant des prix actuels de parkings, selon leurs caractéristiques. Vous devez savoir comment vous en déduirez le montant de la location. Vous devez vous informer ensuite sur le contenu d’un contrat de location de parking et sur le règlement de copropriété. Et il faudrait entre autres analyser les fiscalités et les frais de notaires. Notamment, les garages dépendant d’une habitation et se trouvant à moins d’un kilomètre de celle-ci sont imposables. Sinon, plus votre prix d’achat est bas, plus les frais de mutation seront élevés.

Une fois ces éclaircissements faits, revenez à votre objectif. Identifiez votre motivation, celle-là même qui vous a poussé à investir dans un parking plutôt qu’un autre bien, immobilier, foncier ou autre. Prévoyez des résultats quantifiables pour les années à venir, et comparez vos chiffres aux précédentes conclusions. Vous pouvez passer à l’achat si le rendement espéré peut-être acquit, sinon vous devriez peut-être revoir certaines de vos conditions ou possibilités.

Si vous visez loin, notamment dans le but d’étendre rapidement vos investissements et assurer grâce à ces revenus votre retraite, vous devez être prêt à sortir le grand jeu. Mais dans le cas où vous ne voulez en faire qu’un simple complément de revenus ou un règlement de découverts, les efforts à fournir seront moins importants. Dans le premier cas, vous pouvez le temps de la transaction devenir un bon négociateur pour obtenir la possibilité de ristournes, notamment si votre fond est insuffisant face à des offres alléchantes. Vous compléterez donc par quelques mois de loyer.

Miser sur l’emplacement

Ce facteur joue une influence importante d’abord sur le prix d’achat et ensuite selon toute logique sur le rendement. D’ailleurs, il augmente la possibilité d’une plus-value quand vous allez revendre le parking. Évidemment, un parking bien placé se louera plus cher qu’un autre, d’où son prix. Les parkings situés proche d’immeubles pourront par exemple être loués par les riverains. Vous pouvez également orienter votre achat sur des parkings situés près d’endroits publics ou de lieux très fréquentés : gare, aéroport, centre commercial, bureaux. Les locataires exigeront également un parking bien éclairé et propre.

Mais ce n’est pas tout, dans un très grand stationnement, il y a également des niveaux de prix selon l’emplacement de chaque parking. Par exemple, ceux qui se trouvent au premier sous-sol et à proximité des sorties, ascenseurs ou escaliers, sont souvent les plus chers. Bref, tous ces détails sont essentiels si vous voulez investir dans un parking rentable.

Par ailleurs, vous devriez bien choisir votre région. Dans les grandes villes, les prix des parkings risquent d’être très élevés, jusqu’à 10 fois plus leur prix habituel. Pourtant, le montant du loyer sera également proportionnel. Mais si vous acceptez le challenge, vous verrez combien sera important votre rendement, car les risques sont quasi-nulles. En effet, ce sera une belle affaire, car à ces endroits, les demandes ne cessent de monter en flèche alors que les places commencent à manquer.

Assurez la sécurité

Bien sûr, la sécurité est incontournable parce que les conducteurs ne peuvent pas se permettre de poser leur voiture n’importe où. Alors, si vous avez des parkings sécurisés à louer dans des zones à forte densité démographique, vous serez sûr de gagner autant d’argent que si vous louez un appartement standard. Pour renforcer la sécurité, certains parkings souterrains par exemple offrent un gardiennage jour et nuit accompagné d’une vidéosurveillance en continu.

Les conducteurs souhaitent donc avoir en même temps un bon emplacement et une assurance de sécurité avant de louer un parking. Et toujours dans ce sens, ils essayent d’éviter les emplacements difficiles d’accès ou, au contraire, trop exposés. Il faut que vous en preniez note parce que les deux emplacements restent vulnérables par rapport à la sécurité. Sinon, vous devez jouer sur le loyer pour attirer quand même des clients.

Choix entre garage, box et parking à l’air libre

Les parkings peuvent avoir plusieurs formes. Les plus simples sont ceux qui sont départagés par les habituelles marques blanches. Il y a également les garages, plus sécuritaire pour stocker les voitures. Le dernier type c’est le box, où l’on peut entreposé en même temps que la voiture des objets personnels, trop volumineux pour être gardés à la maison peut-être.

Si dans votre zone, il est devenu plus intéressant de louer un garage, transformez alors le vôtre. Pour cela, vous devez demander un permis de construire pour murer son pourtour. Et penser à choisir une grande taille (longueur-largeur-hauteur), confortables même pour les 4*4, car vous ignorez sur quel client vous pouvez tomber. Ces boxes et garages fermés sont d’ailleurs très recherchés. Mais sachez que les motards aussi ont besoin de parking, et ce sera déjà quelque chose de leur louer votre parking, même pour de petits espaces.

Profitez de la simplicité du bail

Après l’achat de toute place de stationnement et donc le passage chez le notaire, vous pouvez commencer tout de suite la location. D’autant plus qu’il y a rarement d’entretiens nécessaires. Sinon, les charges sont faibles, se limitant aux charges de copropriété et à la taxe foncière, le tout généralement à petit prix. Vous pouvez le faire directement ou demander l’intermédiaire d’agences immobilières spécialisées. Dans le premier cas, vous serez uniquement entre particuliers, bailleur et locataire.

Le contrat de location des emplacements de stationnement est très peu réglementé. En effet, le bail pour ce type de bien se rapporte au Code civil, et non pas au Code de l’habitation. Vous êtes libre de définir le montant du loyer puisqu’il n’y a pas de plafonds obligatoires, ainsi que les différentes clauses, dont la durée du bail, les conditions de résiliation et le dépôt de garantie. Toutefois, optez pour un contrat signé même si ce n’est pas obligatoire, mais par sécurité.

À chaque échéance du bail, chacun peut choisir de ne plus renouveler le contrat sans avoir à donner de motif. De même, en cas de non-paiement, même d’une seule mensualité, le propriétaire pourra empêcher l’accès à la place de parking, et résilier immédiatement le contrat. Et pour cause, les préavis n’excèdent pas un mois. Sur ce, vous devez le louer à quelqu’un d’autre le plutôt possible pour minimiser vos pertes.

Un autre avantage de cette souplesse, c’est la possibilité que vous avez de fixer la période de paiement, au trimestre ou à l’année. Vous n’êtes pas obligé dans ces cas de faire de multiples va-et-vient pour récupérer votre dû. Et en même temps, vous aurez l’impression de faire des rentrées d’argent plus significatives, au lieu de les recevoir par petits bouts. Entre autres, la gestion des locations ne vous prendra que peu de temps.

Vous avez aimé cet article?
Inscrivez-Vous à la Newsletter et Recevez Gratuitement le Livre : "Les 5 Étapes pour Atteindre la Liberté Financière!"
Votre email demeurera 100% confidentiel. Nous détestons le spam autant que vous!

Comments

  1. Très bien travaillé, cet article ! :) Par contre, j’ai une petite question. Le coût de location d’un parking, d’un garage et d’un box est le même ? Merci.

Speak Your Mind

*

CommentLuv badge