Comment investir 20 000 euros ou 30 000 euros ?

Bienvenue sur MillionnaireZine !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous montre les 5 étapes pour atteindre la liberté financière : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt sur MillionnaireZine ! :)

investir-20000-30000-eurosComment investir 20 000 euros ou 30 000 euros de manière optimale ?

En effet, aujourd’hui s’offre à vous un large éventail d’investissements prometteurs, les uns plus risqués que d’autres, plus rentables que d’autres.

Il est fort compréhensible que ce ne soit pas facile de choisir dans quel investissement livrer son argent.

Cet article est pour vous guider pas à pas dans le choix du placement ou de l’investissement selon votre profil et vos attentes.

Si vous avez en main cette somme de 20 000 euros ou 30 000 euros suite à des efforts d’économie, elle est encore plus précieuse pour disparaître à nouveau.

Pourtant, le 0 n’existe pas, amortir les risques c’est tout ce qu’il y a à faire.

Déjà avec cet argent, vous avez accès à la diversification, c’est-à-dire que vous pourrez diviser votre fonds en 2 ou 3 et l’investir dans des supports différents.

Les placements bancaires

Les livrets d’épargne

D’abord, il y a les livrets d’épargne comme le livret A, le LEP, le PEL, le LDD, etc. Dans la même visée, il y a le compte à terme. Ces placements sont parmi les plus sûrs, mais aussi les moins rentables si l’on en juge par le taux du livret A qui ne cesse de descendre, alors qu’avant, il était intéressant pour quelqu’un de très peu disponible et qui n’a pas hâte de récupérer son argent et ses intérêts. Le taux de ce dernier n’atteint plus aujourd’hui les 1%, puisque l’État l’a fixé à 0,75%. Il a été mentionné peu disponible parce que la plupart des investissements nécessitent qu’on investisse également un peu de son temps. Mais l’argent, lui, reste disponible à tout moment pour vous, afin que vous y ajoutiez du fonds ou en retiriez.

Aussi, les intérêts sont plus attractifs sur le long terme, c’est pourquoi ce placement convient mieux à ceux qui le réservent à un projet pour plus tard comme la retraite. Il faut compter des années avant que les résultats ne soient vraiment profitables. Aucune durée de placement n’est exigée, c’est à vous de voir. 8 ans est la durée minimum conseillée.

Une assurance vie multi support

Souscrire à une assurance vie serait plus attractif, en optant alors pour le type euro dynamique. Le taux est à la hausse depuis quelque temps malgré une descente globale affichée d’année en année. L’autre type, fonds en unité de compte, comprend davantage de risques qu’on ne vous le conseille pas.

Vous pouvez notamment faire un contrat et acheter une part dans l’immobilier ou une part d’actions avec cette assurance-vie multi support, et profiter alors du dynamisme du marché financier, tout en risquant moins que ceux qui y investissent directement. L’intérêt vient dans le premier cas du patrimoine qui vous revient une fois le contrat terminé, et également au rendement que vous percevrez régulièrement si le projet marche bien. Il faut compter au moins 2,3% de rendement, mais il ne faut pas oublier que les contrats ont leurs risques.

Une assurance-vie est un investissement à plusieurs avantages : pas de minimum requis, l’argent revient à la famille en cas de décès, taux prenant, fiscalité avantageuse. 20 000 euros ou 30 000 euros convient parfaitement.

Les OPCVM (Offre de Placement Collectif de Valeurs Mobilières)

Les OPCVM, avec ses deux déclinaisons SICAV et FCP (Fonds Communs de Placement), constituent aussi deux options pour les personnes qui ne veulent pas s’éloigner de la sécurité du système bancaire. Les participations peuvent consister en partie d’actions et d’un autre côté un placement immobilier si vous le souhaitez. Dans ce cas, il a été décidé qu’il vous restera toujours à disposition 10% de liquidités. Le financement participatif reste un investissement peu risqué, mais procurant divers avantages, en commençants par les intérêts. D’ailleurs, si les projets financés se portent bien, il est possible de gagner beaucoup plus.

L’immobilier

Ce secteur est décrit comme le plus stable entre toutes même si quelques fois, elle fait également face à des crises. Mais c’est toujours plus ou moins prévisible, ce qui vous donne le temps d’atténuer les pertes. Cette stabilité est un grand avantage, mais il ne faut se fier qu’à cela. Il savoir choisir dans quelle branche de l’immobilier :

–          Financement participatif, à l’exemple du SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)

–          Investissement dans l’ancien

–          Programme neuf

–          Achat de parkings, box ou garages

Les différents locaux ont également chacun leur rentabilité, en fonction de leur situation géographique et de nombreux autres paramètres : commerces, appartements, résidence pour touriste ou étudiants, etc. Tout dépend de l’adaptabilité de leur usage dans le lieu où ils sont implantés. Un local commercial ne va pas attirer les clients s’il se trouve dans un lieu peu fréquenté, tout comme un appartement doit se trouver plus au calme et idéalement près de commodités. Pour les parkings, la sécurité et la visibilité sont primordiales.

Il faut faire particulièrement attention sur le calcul du coût des rénovations pour un achat dans l’ancien, car l’écart pourrait agir négativement sur le rendement. Pour ce qui est du neuf, si vous achetez en VEFA (Vente en État de Futur Achèvement), le risque serait que le prometteur fasse faillite à cause de retards de travaux ou de dépenses mal calculées. C’est pourquoi il serait plus prudent de se tourner vers un promoteur fiable, qui a déjà fait ses preuves.

Les SCPI sont aussi à risque pour des raisons similaires : un coût de construction déraisonné, une longue période de vacance de locataires ou un problème de paiement des loyers par ces derniers. La première approche serait également de bien choisir la société. Néanmoins, si le projet réussit, le rendement peut atteindre les 7% à 10%. Vous percevez régulièrement des dividendes sans avoir à gérer la location ou quoi que ce soit, cette tâche étant léguée à une société de gestion. Sinon, faites des recherches sur le fonctionnement du crowfunding immobilier si vous voulez faire davantage de fructification avec moins de risques.

Un autre grand atout du secteur, c’est l’ouverture d’un grand nombre de banques au crédit immobilier. De nombreux dossiers ont été accordés, dont beaucoup y demandent un crédit immobilier pour profiter de l’effet de levier immobilier. Dans un marché qui bat son plein, ce système est parfaitement adapté pour un enrichissement rapide. Mais le revers est de la même envergure, c’est-à-dire les risques de perte en cas de dysfonctionnement du projet. Il est primordial de bien évaluer les risques avant d’embarquer. Autrement, cela signifie que vous êtes prêt à acheter votre billet d’entrée à l’endettement.

La bourse

La bourse, il faut le savoir, est un marché rentable, mais avec des risques tout aussi considérables. En moyenne, si vous êtes actif, vous pouvez espérer dépasser les 8% de rendement annuel, car ce n’est que la moyenne. Devenir un trader de compte propre exige de vous la possession d’un certain montant que vous êtes prêt à risquer. Avec quelques centaines ou milliers d’euros, vous aurez du mal à obtenir les rentabilités escomptées. Avec 20 000 euros ou 30 000 euros, vous commencez à avoir accès à plusieurs titres en même temps. C’est idéal la diversification pour espérer davantage de fructification. Vous pouvez réserver 5 000 € en moyenne pour chaque. Ainsi, si l’un des titres perd et qu’un autre gagne, vous aurez encore la chance de vous faire des gains avec une différence positive. C’est comme ça que les risques sont amortis.

Commencez par vous ouvrir un PEA (Plan d’Épargne en Actions) ou un compte titre ordinaire. Puis, achetez des actions prometteuses et ensuite, laissez le temps faire le reste. Pour rendre plus en profondeur, ouvrez un compte titre réel. Vous pouvez notamment choisir un courtier Forex ou CFD.

Néanmoins, si vous n’êtes pas connaisseur dans le domaine au moment où vous désirez investir cet argent, il faudra commencer par s’entrainer aussi longtemps que nécessaire, jusqu’à un an, dans le milieu de la bourse virtuelle. Pendant ce temps, vous pourrez continuer à épargner pour booster encore votre capital. Après quoi, vous devez continuer l’entrainement cette fois avec de l’argent réel, mais avec un fond limité. Utilisez seulement 2 000 € à 3 000 € pour du day-trading afin d’avoir un avant-goût. Durant cette période, vous pouvez continuer à vous renseigner davantage et à encaisser astuce sur astuce. Par la suite, vous augmenterez petit à petit vos lots. Ainsi, vous aurez plus de chances de devenir un trader pro.

Réinvestissez ce que vous y aurez gagné afin de profiter des magnifiques avantages des intérêts composés. La bourse est aussi un excellent endroit pour exploiter l’effet de levier. 5 niveaux vous sont disponibles, pour vous offrir jusqu’à soit 5 fois plus de gains, soit 5 fois de pertes à cause des risques. Pour toujours amortir les risques, n‘investissez pas tout en une seule fois, garder toujours des liquidités pour renforcer certaines lignes si leur situation devient plus avantageuse. Attention également aux frais de courtage qu’il ne faut pas minimiser, et aux parts qui reviennent à l’État.

Créer son entreprise

Avec 20 000 euros ou 30 000 euros, vous ferez très bien de construire personnellement quelque chose qui vous permettra de vous faire des revenus supplémentaires réguliers. Pour cela, créez votre société. Le mieux serait toujours d’exploiter une passion pour pouvoir s’assurer la persévérance et la production d’idées. Autrement, vous pouvez partir à l’affut d’un marché de niche en créant votre propre produit ou service particulier, destiné à une poignée limitée de gens. Il faut voir davantage la rentabilité et pas toujours le volume. Il y a également internet, où vous pourrez créer votre boutique en ligne et vendre vos produits. Il peut y être tout aussi intéressant de devenir revendeur de grandes marques. Le chemin est long et épineux, mais il n’y a rien d’impossible à ceux qui osent prendre le risque.

Partir faire carrière à l’étranger

Si vous pensez que dans votre pays, les perspectives de carrière et les conditions de travail sont moins intéressantes par rapport à d’autres, vous pouvez très bien investir les 20 000 euros ou 30 000 euros dans votre expatriation. Les avantages peuvent être nombreux, comme de profiter d’un climat plus clément tout en s’épanouissant davantage dans son travail. Les parents auront également la possibilité de rejoindre un environnement que vous jugez plus propice à la vie de famille. En choisissant bien votre destination, les opportunités d’un revenu élevé pourraient s’offrir à vous. Cette tendance a fait des bonds dernièrement. On s’en rend vite compte en voyant des milliers de personnes en prendre chaque année la décision.

Vous avez maintenant eu un aperçu des meilleures options d’investissement de votre belle somme de 20 000 euros ou 30 000 euros. Quelle que soit votre décision, il y a une part de risque. Alors, faites le choix de n’embarquer que dans quelque chose que vous pensez pouvoir mieux maitriser et qui vous a particulièrement convaincu.

Vous avez aimé cet article ?
Alors, vous allez sans doute adorer mon livre qui vous montre les 5 étapes pour atteindre la liberté financière : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt sur MillionnaireZine ! :)

Speak Your Mind

*

CommentLuv badge