Les 25 qualités de l’entrepreneur

Bienvenue sur MillionnaireZine !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous montre les 5 étapes pour atteindre la liberté financière : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt sur MillionnaireZine ! :)

qualité de l'entrepreneurChacun peut devenir entrepreneur, mais la vocation n’arrive pas à tout le monde.

Certains préfèrent la stabilité d’un poste dans une boite privée.

D’autres choisissent les institutions publiques pour pouvoir garantir leur retraite.

Entrer dans le monde de l’entrepreneuriat nécessite des prédispositions particulières, que beaucoup de gens craignent ne pas avoir.

Il faut avoir un certain caractère, un état d’esprit qui convient à cette aventure, ainsi que des compétences et des qualités d’entrepreneur.

Inutile de rappeler que la vie d’une entreprise connait toujours des hauts et des bas. Un chemin pavé d’épines attend l’entrepreneur, et ce ne sera pas dû qu’à la concurrence. Les changements des tendances peuvent également devenir des opportunités pour certaines entreprises, mais des fatalités pour d’autres.

En outre, il y a des occasions à saisir immédiatement, pour lesquelles il faut prendre de grandes décisions. La plupart du temps, ce sont des risques importants, nécessitant un bon tempérament pour y faire face. Ce qui est sûr, restons dans la réalité, c’est que les entrepreneurs auront à essuyer plusieurs échecs avant d’obtenir la stabilité de leurs activités.

Il leur faudrait être préparés à tout. Mais encore, ces qualités, les entrepreneurs devront les garder pour la suite. Le fait est que comme les paramètres extérieurs changent constamment, il faut que tout entrepreneur garde les pieds sur terre et qu’il soit toujours sur ses gardes. Un entrepreneur doit se mettre en tête que rien n’est jamais acquis. Le monde change, mais parfois, vos initiatives peuvent aussi l’influencer au profit de votre entreprise.

Déterminé

Un entrepreneur doit connaitre ses objectifs dès le début et étudier de près les chemins qui l’y mèneraient. Ce qui lui permettrait de dresser un plan plus ou moins précis pour son parcours, en préparant des plans A, B, ou même C pour se parer à toutes les éventualités. Il sait ce qui l’attend, ce qui est difficile et ce qui lui sera favorable. Il va pouvoir s’y préparer moralement et physiquement.Les critiques ne doivent en aucun cas le décourager. Il ne faudrait pas non plus succomber aux tentations de rester dans la zone de confort puisqu’un entrepreneur aura obligatoirement plus de travail que les autres.

Motivé

Il faut être motivé pour réussir à vivre une vie d’entrepreneur, car le travail sera énorme et les embûches nombreuses. Si vous ne faites pas de gros efforts, vous n’aurez rien. Il ne faut jamais baisser les bras. Et si on veut réussir, on doit vaincre les concurrences, toujours chercher le moyen d’attirer l’attention, que cette concurrence soit puissante ou non.

Confiant en soi

Si vous avez décidé de vous lancer dans la création de votre entreprise, c’est que vous êtes confiant sur la solvabilité de votre projet. Autrement, il n’est pas utile de continuer au risque de perdre du temps et de l’argent. Cette confiance, vous devez le garder durant tout votre parcours. Ne vous blâmez pas, ne vous mettez pas trop de pression, soyez vous-même. C’est essentiel pour continuer à être productif, surtout au niveau des idées.

Persévérant

La persévérance est primordiale pour un entrepreneur. Vous serez confronté à plusieurs échecs, mais devez remonter à chaque fois. Votre chiffre d’affaires ne va pas faire un bon d’un jour à l’autre, mais vous y arriverez tôt ou tard en travaillant dur. Des fois, la situation peut décourager, mais ôtez-vous de la tête tout abandon. La persévérance vous aidera à garder espoir en attendant, et à surmonter les épreuves avec brio.

Influence

L’influence vous facilitera la persuasion de vos clients et collaborateurs. Soyez ferme quand vous vous exprimez, ayez confiance en vous, montrez que vous êtes capable. Les résultats seront positifs.

Bravoure

Sans avoir le goût du risque, un entrepreneur n’arrivera pas à grand-chose. Une entreprise est une fondation qui nécessite une base la plus solide possible. C’est pourquoi vous aurez à refaire autant de fois que nécessaire la construction de cette dernière, tant qu’il ne vous renvoie pas les résultats attendus. En effet, si la concurrence a utilisé les mêmes matériaux que vous par exemple, il vous faudra changer pour des modèles plus performants pour la battre. Même chose si vous voyez que votre fondation n’est plus à la mode, il faut tout de suite procéder par une amélioration ou par un changement radical pour qu’on continue à s’intéresser à vos produits.

Originalité

L’entrepreneur doit toujours être à jour par rapport aux situations de ses concurrents et de l’état du marché dans son secteur d’activité. Si la concurrence se fait rude, il y a toujours la solution de changer d’activité ou de produits même si ce n’est pas la meilleure. Une reconversion récurrente témoignerait d’ailleurs un manque de stabilité et de maturité. Cette technique ressemble beaucoup plus à une fuite. Vous aurez donc à vous enfuir souvent puisque la concurrence existera toujours. Ce qui serait une perte de temps.

Exceptionnellement, y avoir recours une fois dans sa vie d’entrepreneur peut s’avérer bénéfique. Prenez modèle sur SUZUKI qui au début s’était consacré à la fabrication de machines à tisser. Il s’est ensuite reconverti dans la fabrication de motos. Jusqu’à maintenant, et depuis plus d’une décennie, il continue de s’affirmer dans ce marché, bravant toute concurrence.

Son secret à SUZUKI, c’est l’originalité. Ces produits sont uniques, possédant chacun ses particularités les différenciant du reste. Il fabrique d’ailleurs seul toutes les pièces du puzzle de chacun de ses produits.

La véritable solution pour un entrepreneur, c’est donc l’originalité. Il doit être capable d’améliorer ses produits pour pouvoir vaincre la concurrence et arriver à hauteur des nouvelles exigences des consommateurs. Il faut arriver à se distinguer avec des traits particuliers ajoutés aux produits que ce soit la forme, la couleur, les caractères et autres.

Créativité

Pour gagner en originalité, il faut être créatif. L’entrepreneur doit déborder d’imagination et montrer cette qualité à travers ses produits. Ainsi, l’entreprise plaira à tous ceux qui ont du goût, mais pas que. En même temps, vous pouvez ainsi trouver facilement comment plaire, comment se distinguer, comment fidéliser et comment atteindre une meilleure relation qualité prix.

Je vous ramène à un exemple concret : plusieurs sociétés proposent de créer des cartes de visite pour des professionnelles. On imagine tout de suite la forme classique, utilisée uniquement lorsqu’on veut connaitre les coordonnées de ladite société, pour prendre notamment contact. Ces cartes restent assez souvent dans l’oubli au fond du tiroir.

Mais il y a actuellement une société qui propose des cartes de visite avec un usage supplémentaire. L’un de ces types de cartes de visite est une râpe-carotte. On s’en servira fréquemment dans la cuisine et on ne manquera pas de se souvenir automatiquement de la société qui y est marquée. Ce genre de petit détail particulier permet à une entreprise de se distinguer.

Être créatif signifie également étendre son affaire avec de nouveaux produits porteurs. Avec cette qualité, l’entrepreneur sera apte à créer de nouveaux besoins ou inversement à répondre à des besoins existants, qui ne sont pas encore satisfaits.

Bon perdant

Vous savez maintenant qu’une entreprise qui tourne bien est certainement passée par de pires situations incongrues. L’entrepreneur doit toujours accepter les pertes ou les échecs, surtout financiers. Il va tirer une leçon de chacun d’eux, et y trouver une opportunité de faire mieux. Un entrepreneur sait d’ailleurs que l’échec n’est pas une fatalité, qu’il est nécessaire de se relever et de redoubler à chaque fois d’entrain. Ce qui l’attend c’est une aventure palpitante, une quête même, qui ne s’obtient pas en rêvassant.

En outre, l’entrepreneur sait qu’au début, il aura surement besoin de dépenser son salaire avec toutes ses économies pour faire démarrer son activité. Il comprend que les fruits ne pourront être cueillis aussitôt, mais quand ils seront bien murs. De ce fait, il ne doit pas penser aux gains qu’une fois avoir tout bien mit en place, car la fondation est essentielle.

Ce serait une très grosse perte de temps que de recommencer, faute de la motivation de débourser dès le début. Dans ce cas, effectivement, vous aurez surement à verser le double, voire plus. Mais toujours, vous devez être patient.

Indépendance

Les personnes de ce métier sont financièrement indépendantes. Elles ont eu la force de quitter le confort et la stabilité qu’offre un poste dans une entreprise pour trouver mieux. C’est mieux dans le sens où l’on peut gouter directement et de façon convenable au prix de ses efforts, et que l’on ne dépende plus de personne financièrement parlant. Les entrepreneurs décident de leurs salaires, du moment de les encaisser, du moment de les augmenter ou les diminuer. Ils ne pèsent pas sur eux les menaces de licenciement et similaires.

Homme de décision

Pendant toute la vie d’une entreprise, son ou ses propriétaires restent les maitres des décisions en son sein. Ces derniers seront continuellement mis à épreuve, notamment pour les choix difficiles. La plupart du temps, la vie de la boite en dépend. Autrement, ces tournures peuvent être des opportunités, qui ne se présenteront pas plus d’une fois.

Ces dernières donneront à l’entrepreneur la possibilité de développer ou étendre en un rien de temps son activité. Il doit donc disposer d’une forte capacité décisionnelle afin de ne rater aucune de ces occasions et afin de s’assurer que son entreprise reste debout malgré vents et marées.

Organisation

Une entreprise dépend de son propriétaire et inversement. En intégrant ce terrain, un entrepreneur se prépare à travailler beaucoup. Il doit être vraiment méthodique pour ne pas se perdre dans ces calculs et prévisions. Des plans sont à préparer, que ce soit les plans d’attaques ou les plans de secours, avec des dates précises, des budgets précis, et autres paramètres. Ces derniers concernent notamment le marketing, la production et la vente.

Si les conditions changent ou que des opportunités se présentent, il faut savoir se réadapter. Est donc requise une capacité de réadaptation et de réorganisation, afin de se parer à toutes les éventualités. Le temps peut être compté dans certains cas, ce qui fait que la rapidité est également nécessaire.

Discipline

L’entrepreneur est maitre de son temps, de son argent et des décisions au sein de sa boite. Pour cela, il doit être discipliné, car les efforts qui ne sont pas concentrés dans le bon chemin resteront vains. Il doit, entre autres, être conscient du travail qui l’attend, de ses objectifs et de ses aspirations, des principes et motivations qui l’ont aidé à grimper les échelons. Avec une mauvaise gestion, une entreprise risque indubitablement d’avoir à fermer rapidement ses portes.

C’est pourquoi il faut être discipliné : savoir différencier les priorités, savoir corriger ses erreurs, savoir investir son temps et son argent dans une priorité, accepter de faire des heures supplémentaires au besoin. Il a été établi plus haut que l’entreprise doit suivre un plan précis, réadaptable au besoin. Vous devez être capable de suivre ce rythme, en adaptant notamment votre emploi du temps en fonction de ce dernier. Ainsi, vous montrez également le modèle à suivre à vos employés.

Réactivité

Comme expliqué dans le paragraphe précédent, les opportunités ne préviennent pas toujours. Il faut donc rester sur ses gardes pour être prêt à réagir à temps. L’idéal serait de se mettre constamment à jour sur la connaissance du marché. La politique de l’état et divers autres facteurs peuvent aussi avoir de l’influence sur son activité. Pareillement, il faut s’en soucier.

Culture

Un entrepreneur qui ambitionne de réussir doit se cultiver. Il lui sera nécessaire connaitre les bonnes manières de communiquer avec les gens et de les traiter. Est aussi utile la connaissance de l’environnement alentour ou plus précisément du milieu social, de la politique, de l’économie, la géographie, et même de l’histoire.

Curiosité

Il ne s’agit pas de simplement apprendre, il faut surtout être curieux. Vous êtes obligé d’exploiter toutes les pistes connues.  Il faut porter une attention à toutes les informations importantes qui vous arrivent aux oreilles.

Un voyage ou un bain de culture peut par exemple vous inspirer pour travailler votre originalité et donc la rentabilité, pour diversifier vos produits ou vos activités. L’histoire peut vous mener à reformer votre technique de production, et la technologie peut vous influencer dans votre gestion.

Les horizons que votre curiosité va vous ouvrir sont étendus. À vous d’en profiter, car les solutions et les idées sont toujours tout près. C’est dans le quotidien, le présent. À vous d’apprendre à les saisir.

Soif d’apprendre

Un entrepreneur a la responsabilité de se cultiver pour être à jour, pour éviter de se faire arnaquer, et pour le bon fonctionnement général de son entreprise. Il doit également être curieux et ouvert au monde qui l’entoure, pour pouvoir améliorer son affaire. Mais il a surtout besoin de continuellement apprendre, de se former. Évidemment, la gestion d’une entreprise ne s’apprend pas à l’école, et le temps ne suffira jamais si on décide de tout apprendre avant de s’investir. Le mieux est de compléter ses bagages au fur et à mesure, à travers les formations, les conférences, les voyages et les expériences.

Polyvalence

La polyvalence est plus que nécessaire lorsqu’on entreprend. En effet, comment pourrez-vous gérer et surtout former vos ressources humaines si vous ne dominez pas leurs responsabilités ? On risque de profiter de votre ignorance au sein même de votre propre entreprise. Vous devez notamment être habile aux finances pour pouvoir superviser le travail de votre gestionnaire. Il faudrait également connaitre les techniques de production, de vente et de marketing pour pouvoir diriger le travail des employés concernés, et suivre leur évolution. De plus, vous aurez surement à tout gérer au début, avant d’avoir la possibilité de recruter.

Partage

Un entrepreneur est capable de recevoir, mais aussi de partager. À travers les apprentissages, les formations, les expériences, les échanges, les conférences, les voyages et autres participations sociales lui permettront de recevoir beaucoup de ses semblables. En retour, il doit aussi pouvoir partager ce qu’il connait. C’est d’ailleurs un moyen d’apprendre une deuxième fois. Ce n’est pas à tort qu’on dit que moins on donne, plus on perd.

Ouverture d’esprit

Être ouvert d’esprit est plus que bénéfique pour soi d’abord, mais en parallèle pour les autres. Le partage requiert cette qualité, autant que la polyvalence. Il faut par exemple éviter de croire que certaines tâches ne sont pas compatibles avec votre diplôme. Il faut accepter de se souiller les mains, car seuls ceux qui risquent gagnent, et seuls ceux qui travaillent sont récompensés de leurs efforts. Il faut sans aucun doute être ouvert d’esprit pour devenir apte à dénicher les opportunités, pour être en mesure d’apprendre, pour pouvoir trouver des idées et s‘inspirer de tout ce qui se passe à l’extérieur.

Savoir déléguer

Beaucoup de gens pensent que tout travail n’est jamais bien fait que par soi-même. Il se peut que ce soit vrai, mais il est tout de même nécessaire d’accepter de déléguer. C’est une compétence essentielle de tout bon entrepreneur. En effet, il vous sera impossible de gérer l’ensemble du travail, surtout quand vous allez étendre votre activité.

Trouvez quelqu’un de confiance, quelqu’un de capable, et apprenez à accepter ce qu’il peut déjà vous offrir. Il pourra toujours se perfectionner dans le temps pour atteindre plus tard le niveau de vos attentes. Peut-être que son approche est différente, mais tout aussi productive que le vôtre. Avec un peu de recul, vous verrez ce qui est positif et ce qu’il faut pour l’améliorer.

Flexibilité

Il est important pour une entreprise d’avoir un plan bien dessiné. Pourtant, celle-ci doit à tout moment être sujette aux modifications lorsque des opportunités vont arriver à l’improviste, ou quand des changements extérieurs vous obligent à corriger votre tir. Il faut rester flexible et travailler au cas par cas au besoin.De même envers vos fournisseurs, vos clients et vos employés, vous devez montrer cette habilité. Vous éviterez ainsi bien des altercations.

Persuasion

Pour conclure des affaires, la persuasion est primordiale. Ce n’est pas pour rien que les commerciaux arrivent à vendre tout type de produits, des plus petits au plus grand, juste avec cette qualité d’entrepreneur, sans quoi vous perdrez d’avance face à vos concurrents, même si vos produits sont originaux.

Qualité

Si vous voulez réussir dans l’entrepreneuriat et mieux vous démarquer de vos concurrents, misez sur la qualité. Vous devez absolument être exigeant sur ce domaine. Ne vendez vos produits que quand ils sont vraiment au point. Ainsi, vous attirerez plus facilement du financement. La qualité doit également s’appliquer aux services.

Efficacité

Enfin, assurez-vous d’être efficace. Ce qui implique de répondre efficacement aux besoins des clients, de gérer efficacement toutes les ressources, d’être efficace dans ses prévisions et ainsi de suite. Ainsi, vous ne perdrez pas du temps à faire des corrections, et surtout, on vous fera confiance. Les affaires ne pourront que bien tourner.

Vous avez aimé cet article?
Inscrivez-Vous à la Newsletter et Recevez Gratuitement le Livre : "Les 5 Étapes pour Atteindre la Liberté Financière!"
Votre email demeurera 100% confidentiel. Nous détestons le spam autant que vous!

Speak Your Mind

*

CommentLuv badge